Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LAGON DE BALOS

Publié le par Neos

Lundi 10 août 2020

 

Comme les jours précédents, le petit-déjeuner est servi au bord de la piscine. Un jour, le retour à la vraie vie va être dur !

Notre expédition du jour est le lagon de Balos. Il se situe à une bonne cinquantaine de kilomètres de la Canée et il nous faudra 1h15 à 1h30 pour y arriver. Nous avons décidé d’y être de bonne heure, car même en temps de COVID, il risque d’y avoir du monde sur place.

 

Nous arrivons vers 10h au péage (2 euros) d’où commence la portion en terre de la route. 8 km d’une piste en relatif bon état. Nous roulons à 20 km/heure maximum pour préserver la voiture de location. La route surplombe la baie de Kissamos et la roche rouge offre de superbes contrastes avec le littoral en contrebas. Une demi-heure plus tard, nous rangeons le véhicule sur le petit parking. Nous mettons nos chaussures de randonnée afin de descendre le sentier qui mène au lagon (encore une demi-heure de marche)

Et là, nous découvrons une véritable merveille de la nature. Le site est majestueux. Le sable est blanc et toute la palette des bleus colore l’eau de la Méditerranée. Il n’y a pas encore grand monde et nous allons pouvoir en profiter. Nous nous installons côté lagon et allons nous prélasser dans l’eau car ce dernier n’est pas très profond. Nous avons pied partout. Il y a du vent qui parfois soulève le sable. Nous en sommes quittes pour un peeling gratuit !

Nous marchons sur la plage, émerveillés par la magie de l’endroit, entre sa beauté et ses couleurs. Plus loin, côté mer, les transats sont pris d’assaut et les jeunes filles soignent leurs comptes Instagram !! Nous retournons à la baignade pour un profiter un maximum. Il est presque 13h et à l’horizon, un ferry faisant l’excursion Gramvoussa/Balos pointe son nez. Cela signifie que l’heure de partir va bientôt sonner. Nous avons entamé le chemin du retour quand le navire accoste et en 1 minute, une nuée de touristes débarque. Le charme se brise un peu. En arrivant sur le parking, un couple essaye de descendre au lagon avec une poussette et un enfant dedans. La bêtise est universelle ! En quittant le parking, je m’amuse à compter le nombre de véhicules parqués sur la route. Il y en a trop. Ces derniers sont garés sur 1.5 km, le long de la route. C’était donc bien l’heure de partir pour nous !

Avant de revenir à la Canée, nous faisons un saut dans les gorges de Topolia se trouvant non loin de là. Vers 16h nous sommes de retour et allons directement au marché central pour magasiner un peu. Il faut dire que nous sommes déçus par ce que nous découvrons. Des boutiques de souvenirs touristiques et quelques petits restaurants. Ni légumes, ni fruits, ni viandes, ni poissons. Rien … ce marché central n’est pas celui dont j’avais rêvé. Dommage.

Retour à l’hôtel et repos au bord de la piscine. Le soir nous dinons italien pour changer un peu d’horizon gustatif. Nous avons encore passé une très belle journée.

Publié dans Crète

Partager cet article
Repost0

LA CANEE / ARCHANES

Publié le par Neos

Mardi 11 août 2020

 

Nous faisons une petite grasse matinée car le programme du jour n’est pas très chargé. Vers 9h30 nous prenons la route (toujours le réseau secondaire) pour rejoindre le monastère d’Arkadi, le plus connu de l’île.

Ce monastère porte un moment quasi sacré dans l’histoire de la Crète. En effet, ce fut un centre actif de la résistance contre l’occupation ottomane au XIXe siècle. Pendant la révolte, près d’un millier de révolutionnaires (avec une majorité de femmes et d’enfants) y trouvèrent refuge. Ils y furent massacrés, préférant se sacrifier en faisant sauter des barils de poudre plutôt que de se rendre. Le monastère est devenu aujourd'hui un sanctuaire national en l'honneur de la résistance crétoise. L'explosion ne mit pas un terme à l'insurrection crétoise, mais attira l'attention de l'Europe sur ce peuple qui se battait pour son indépendance.

 

Victor Hugo a beaucoup écrit pour alerter l’opinion publique mondiale, sans beaucoup d’effet …

« Et l’opinion publique ? que fait-elle ? que dit-elle ? Rien. Elle est tournée d’un autre côté. Que voulez-vous ? Ces catastrophes ont un malheur ; elles ne sont pas à la mode. Hélas !
La politique patiente des gouvernements se résume en deux résultats : déni de justice à la Grèce, déni de pitié à l’humanité.
Rois, un mot sauverait ce peuple. Un mot de l’Europe est vite dit. Dites-le. A quoi êtes-vous bon, si ce n’est à cela ?
Non. On se tait, et l’on veut que tout se taise. Défense de parler de la Crète. Tel est l’expédient. Six ou sept grandes puissances conspirent contre un petit peuple. Quelle est cette conspiration ? La plus lâche de toutes. La conspiration du silence.
Mais le tonnerre n’en est pas.
Le tonnerre vient de là-haut, et, en langue politique, le tonnerre s’appelle Révolution »

 

Pour ce qui concerne la visite du monastère, celle-ci permet de découvrir les différentes salles et la belle façade de l’église dans son style renaissance. Belle visite émouvante.

Nous poursuivons notre route pour visiter le petit musée d’Eleftherna qui présente, parait-il de très beaux objets précieux découverts sur le site et … il est fermé le mardi (là aussi, les guides ne sont pas à jour …). Notre déception avalée (et le déjeuner aussi !), nous faisons étape dans le petit village de Margaritès qui est réputé pour ses poteries et céramiques. Nous magasinons un peu avant de poursuivre notre route vers Archanes.

 

Vers 17h, nous arrivons à bon port et retrouvons avec plaisir la Villa Archanes pour notre dernière nuit. Piscine, lecture et diner sur la petite place du village. Soirée parfaite !

Publié dans Crète

Partager cet article
Repost0

ARCHANES / HERAKLION / PARIS

Publié le par Neos

Mercredi 12 août 2020

 

Petit déjeuner royal, encore une fois. Nos hôtes sont vraiment super sympathiques et c’est une véritable chance d’avoir pu les rencontrer.

 

Vers 10h30, nous les quittons pour aller sur Héraklion et visiter un peu la ville qui est moins chargée d’histoire que Rethymnon et La Canée. Nous nous garons vers les anciens murs vénitiens sur un parking gratuit et à l’ombre (repéré lors de la préparation du voyage). Notre 1ère visite est pour la cathédrale Agios Minas et ses fresques colorées et naïves. Nos pas nous conduisent ensuite vers le quartier de la fontaine Morosini. C’est ici que se concentre l’activité de la ville. Juste à côté, la loggia de Vincenza abrite la salle du conseil municipal. Un peu plus loin, l’église byzantine Agios Titos fut aussi pendant la période turque une mosquée. Nous descendons au port qui est protégé par le fort vénitien Koulès. Nous visitons ses vastes salles bien restaurées. Elles abritent des bas-reliefs, des amphores et canons. La terrasse invite à jeter un œil sur le port et la ville. Belle visite. Non loin du port, on découvre l’église dominicaine de Saint Pierre superbement restaurée. Elle est malheureusement fermée.

 

Après le déjeuner, nous déambulons dans les rues et notamment dans l’ancien marché traditionnel (Odos 1866) qui ne l’est plus. Il n’y a que des « magasins à touristes ». Nous revenons à notre voiture et c’est vers 17h que nous rejoignons l’aéroport pour restituer la voiture, enregistrer les bagages et « glander » jusqu’à l’embarquement.

 

Ce voyage est à présent terminé. Nous avons eu de la chance de pouvoir le faire. L’année 2020 ne sera pas une année comme les autres. Alors, sans vouloir faire de bilan, nous pouvons dire que nous avons fait un très beau roadtrip. Tout d’abord, nous avons vu de belles personnes avec qui nous avons pu partager des moments forts sympathiques. Les crétois sont accueillants, disponibles et serviables. Ils forment un peuple fier de son île. Merci à toutes ces personnes que nous avons côtoyées. Nous avons aussi vu de beaux paysages, de magnifiques plages aux eaux claires et limpides. Nous avons fait des visites culturelles très intéressantes. Bref, nous sommes plus riches après qu’avant !

 

"Visiter la terre, regarder - regarder, sans se rassasier - des terres nouvelles et des mers et des gens et des idées, regarder tout comme si c’était la première fois, regarder tout comme si c’était la dernière fois…” (Nikos Kazantzakis, philosophe-écrivain de Crète).

 

Sur ces belles paroles, on se dit « A bientôt pour de nouveaux récits ! »

Publié dans Crète

Partager cet article
Repost0

EGYPTE – Introduction au voyage

Publié le par Neos

 

Vous savez quoi … Nous voici repartis ! Cette fois ci, direction l’Egypte. Cela faisait un moment que nous avions envie d’aller découvrir les merveilles de ce pays. Nous nous sommes donc décidés, sans que quiconque ait eu besoin de beaucoup nous pousser !

L'Égypte est un pont entre l'Afrique du Nord-Est et le Moyen-Orient et son histoire remonte à l'époque des pharaons. Des monuments millénaires bordent les berges de la fertile vallée du Nil. Celui-ci forme la colonne vertébrale du pays et sans lui, la face du monde ne serait pas celle qu’elle est aujourd’hui. En fait, le " Voyage en Égypte " possède un je-ne-sais-quoi de mystique, chacun venant y chercher une part de ses racines. Visiter l'Égypte est une expérience presque obligatoire pour quiconque s'intéresse à l'histoire des civilisations.

Ce voyage, construit par nos soins nous emmènera des temples de Louxor à Assouan. Nous nous laisserons envahir ensuite par les mystères d’Abu Simbel à la nuit et au lever du soleil et nous finirons au Caire.

A nouveau,  nous avons sollicité Evaneos. Et c’est l’agence Cheops Travel qui nous a accompagné pour la réalisation de ce voyage. Un grand merci à Mirna.

Notre parcours en Egypte

Notre parcours en Egypte

Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019
Album photos - Egypte 2019

Album photos - Egypte 2019

Publié dans Egypte, Albums Photos

Partager cet article
Repost0

PARIS / LE CAIRE / LOUXOR

Publié le par Neos

Vendredi 1er novembre 2019

 

Notre avion décolle de Roissy CDG en début d’après-midi et nous avons donc le temps de faire notre préacheminement dans la matinée. Nous voyageons avec Egyptair car nous avons 2 vols intérieurs et en réservant l’ensemble des vols (en multi-destinations) avec cette compagnie, nous avons réussi à obtenir des prix très attractifs

 

Nous décollons avec 30 minutes de retard, et les passagers habituels nous rassurent … c’est normal ! Vers 20h30, nous atterrissons au Caire. Pendant les 2 heures d’escale, le correspondant de l’agence locale nous donne notre visa touristique  et nous en profitons pour changer des euros en livres égyptiennes.

A Louxor, Réda notre guide nous accueille avec un grand sourire. Rapidement, une question lui brule les lèvres … Pourquoi avoir choisi un hôtel sur la rive ouest du Nil et surtout comment l’avons-nous trouvé ? En effet, pour lui, les touristes logent plutôt dans les complexes hôteliers de la rive est. Il va assez vite comprendre que nous ne faisons « différemment » !

 

En arrivant au Marsam Hôtel, nous découvrons une très belle ancienne maison de repos qui est bien connu des égyptologues et des artistes. Nous donnons rendez-vous à Réda le lendemain à 8h pour notre 1er jour d’exploration !

 

Bonne nuit !

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>