Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ROVINJ / PLITVICE

Publié le par Neos

Samedi 30 juillet 2022

Aujourd’hui, nous allons quitter l’Istrie pour se diriger vers une nouvelle région, la Dalmatie. C’est donc après le petit déjeuner que nous prenons la route pour cette étape de transition. Nous avons un peu plus de 250 km à faire et nous ferons quelques arrêts pour agrémenter le parcours.

Opatija nous plonge dans la douceur de l’aristocratie autrichienne du 19ème siècle. Le Lungomare, longue promenade aménagée le long du littoral est bordée d’hôtels et de résidences néoclassiques. Quelques gouttes de pluie rafraîchissent l’atmosphère et nous découvrons la demoiselle à la mouette, sculpture datant de 1956, qui symbolise la ville. Le parc Saint-Jacob est magnifiquement arboré et fleuri. Nous y découvrons l’église du même nom et surtout l’hôtel Kvarner qui domine la plage de la ville. Nous finissons la visite de cette ville élégante par le parc botanique Angiolina. 20 km plus loin, nous faisons une courte halte dans la ville industrielle de Rijeka pour visiter le château de Trsat. Celui-ci est perché sur une colline qui domine la ville et procure une vue superbe sur le golfe du Kvarner. L’église attenante est aussi un haut lieu de pèlerinage depuis la venue de Jean-Paul II.

C’est ensuite 150 km de route pour arriver à notre logis se trouvant à Rudanovac, petit village situé à 15 minutes du parc national des lacs de Plitvice. La Pension Oreskovic est cosy et mélange le moderne et le traditionnel de la région. Parfait pour nous ! Nous dînons assez tôt dans une taverne se trouvant juste à côté et fermons les yeux de bonne heure !

Publié dans Croatie

Partager cet article
Repost0

PARC NATIONAL DE PLITVICE

Publié le par Neos

Dimanche 31 juillet 2022

La nuit a été reposante car dans cette région de Croatie, il y a peu de bruit et les températures nocturnes sont plus basses que sur la côte. Nous nous sommes organisés pour être à 9h à l’entrée du parc avec notre réservation en poche. En effet, le quota quotidien de visiteurs est limité à 5 000 et vous devez réserver votre heure d’entrée. Tout ceci afin de préserver l’environnement majestueux des lieux. Nous avons prévu le pique-nique et une bonne quantité d’eau car notre objectif du jour est d’effectuer le parcours K (le plus long du parc) qui nous fera découvrir l’ensemble des chutes, lacs et cascades tout au long d’un chemin de 18,3 km. En fait, les chutes d’eau de Plitvice sont créées par les travertins, des roches calcaires qui possèdent des cavités de différentes dimensions et inégalement réparties, créant cette curiosité naturelle d’une rare beauté.

Nous entrons par l’entrée 1 située au nord du site et ouvrant la vue sur les lacs supérieurs. Et c’est une symphonie de couleurs. Les eaux bleues et vertes changent sans cesse de tons en fonction de l’orientation du soleil. Une vraie merveille. Les sentiers succèdent aux passerelles de bois aménagées afin de passer d’un lac à l’autre et d’une chute d’eau à l’autre. Après une bonne marche dans les sous-bois bordant la rive, nous arrivons à l’embarcadère P3, permettant à ceux qui le souhaitent de rejoindre les lacs inférieurs rapidement et sans effort ! Nous rechargeons notre provision d’eau déjà pas mal entamée et continuons notre périple quasiment seuls dans la nature. Il faut avouer que nous sommes bien comme ça !
Un beau dénivelé nous fait découvrir les lacs inférieurs et, il n’y a pas de doute : c’est beau, voire extrêmement beau ! Ici, les chutes et cascades attirent beaucoup de monde. En effet, la concentration de celles-ci est importante et l’heure à laquelle nous y sommes y est pour quelque chose. Comme nous avons toute la journée, nous prenons patience et avançons au pas du sénateur, car il y a de la photo à faire !

Nous prenons le bateau entre les embarcadères P2 et P1 et nous faisons une halte bien méritée pour déjeuner et reposer nos jambes. Nous reprenons notre chemin pour revenir tranquillement à notre point de départ. C’est une belle journée, avec des images plein les yeux qui s’achève. Il faut avouer qu’avec la limitation du nombre de visiteurs, la « pression touristique » aux endroits stratégiques est tout à fait supportable. Nous revenons à Rudanovac, prenons une bonne douche et un bon temps de repos, car nous avons fait, quand même quelques efforts. Nous dînons de bonne heure, car le pique-nique est un peu loin de nos estomacs !
 

Publié dans Croatie

Partager cet article
Repost0

PLITVICE / PAG / ZADAR

Publié le par Neos

Lundi 1er août 2022

Nous avons rendez-vous à 10h30 à Prizna pour prendre le ferry en direction de l’île de Pag, notre 1ère étape du jour. Nous avons un peu moins de 2h de route, et comme nous ne serons pas les seuls, il est important d’être bien placé dans la file d’attente. Une trentaine de kilomètres avant l’embarcadère, nous faisons une halte au point de vue nommé « Kubus, Ura ». Une vue splendide s'étend sur Karlobag, l'île de Pag et tout le canal Velebit. Le ferry est à l’heure, nous aussi et donc, tout se passe bien ! En arrivant sur l’île, nous décidons d’aller passer un peu de temps sur la plage familiale de Gajac se trouvant à côté de Novalja. Nous nous baignons dans une eau claire et limpide et prenons le soleil du matin. Beau programme !
Nous roulons ensuite vers la fromagerie Sirina Gligora pour, non seulement, la visiter mais aussi déguster son fameux fromage de brebis, réputé dans le monde entier : le Paski sir. Ici, il se dit que la recette de ce fromage est composée de la bora - ce vent froid qui balaye les flans rugueux de l’île, du lait des brebis autochtones élevées en liberté et qui mangent des plantes aromatiques parmi les rochers et enfin de l’homme qui a transformé ces richesses en un produit d’exception. Visite instructive et dégustation dont nos papilles se souviennent encore !

Direction Zadar pour finir la journée. Nous passons par la ville de Pag, connue pour ses salines et c’est vers 16h que nous arrivons à l’hôtel Niko. L’installation est un peu « rock n’roll » car la climatisation dans la chambre ne fonctionne pas et on se croirait dans une étuve … Après une petite heure d’effort des employés, pour réparer, la température baisse et devient supportable. Après ces émotions, nous partons à la découverte de la vieille ville.

Nous laissons notre voiture sur un parking se trouvant non loin de la Porte de la Terre ferme qui, avec son lion, montre bien la suprématie de Venise en des temps passés. La place Petra Zoranica est dominée par une imposante tour. L’église Saint-Siméon, de style baroque abrite un sarcophage-reliquaire réalisé au 14ème siècle avec pas moins de 250kg d’argent. Plus loin, nous arrivons sur Narodni trg, petite place séduisante de la ville. Nous prenons une venelle pour finalement se perdre un peu dans les vieilles ruelles de la ville et découvrons l’église Saint-Chrysogone qui est un parfait exemple de l’art roman dalmate. Finalement, comme pour tout le monde, touristes et autochtones, l’immense forum s’ouvre à nous. Nous entrons dans l’église Saint-Donat qui est un édifice circulaire à 2 niveaux, ce qui n’est pas banal. Elle est désacralisée et accueille désormais des expositions et concerts. Nous passons devant la cathédrale Sainte-Anastasie qui … est fermée … Dommage ! Le clou de la découverte et finalement l’attraction majeure de Zadar est l’orgue maritime. Ce système ingénieux de dalles en pierre blanche percées de trous et de tuyaux permet à la mer de chanter au son d’un orgue. Original et un peu magique ! Nous dînons en ville dans une ruelle un peu excentrée et au calme. En revenant à l’hôtel, nous avons droit à la fête de quartier qui se déroule … dans la rue devant l’hôtel … hahaha !

Publié dans Croatie

Partager cet article
Repost0

PARC NATIONAL DE KORNATI

Publié le par Neos

Mardi 2 août 2022

La nuit a finalement été assez calme. Nous prenons le petit déjeuner de bonne heure car nous avons 45 minutes de route pour rejoindre Paskostane, port de départ de notre bateau pour le parc national des îles de Kornati. Nous embarquons à 9h pour une longue et belle journée en mer. Sur le bateau, on trouve des croates, des serbes, des allemands et des polonais (qui n’usurpent pas leur réputation de buveurs !) et 2 petits français ! Seuls les bateaux agréés peuvent se rendre dans le parc.
L’archipel comporte 130 îlots éparpillés dans les eaux turquoise de l’Adriatique comme un collier de perles. Mis à part une petite zone de terre cultivée de figuiers, d’oliviers et de vignobles, les îles Kornati sont rocheuses, couvertes d’herbe rase et d’espèces d’arbres méditerranéens plutôt rares.

 Après 2h de navigation, nous faisons une première halte dans une petite baie avec quelques aménagements. Nous nous baignons dans une eau transparente dans laquelle nous observons des petits poissons et surtout une multitude d’oursins. Après ce très bon moment, loin des turpitudes du monde, nous déjeunons sur place d’un bon repas préparé par l’équipage. Pour notre 2ème étape, notre bateau nous emmène dans le parc de Telascica. Nous débarquons dans le petit port aménagé et partons pour une randonnée nous menant vers les hautes falaises protégeant la baie où mouillent les bateaux. Notre chemin nous mène au lac Mir qui est alimenté par la mer et contient 2 fois plus de sel que celle-ci et surtout frise les 30° de température. Evidemment nous nous y baignons et prenons un peu le soleil avant de revenir au port.

Vers 18h, nous sommes de retour sur le continent et il faut avouer que nous avons passé une excellente journée absolument dépaysante. De retour à Zadar, la fête du quartier démarrée hier se poursuit toujours avec encore plus d’attractions et de stands que la veille. Nous avons droit à un laisser-passer pour garer notre voiture. Après une bonne douche, nous allons dîner dans un restaurant proche de l’hôtel, mais au calme et après, déambulons parmi les stands avant de retourner à notre chambre.

Publié dans Croatie

Partager cet article
Repost0

ZADAR / TROGIR

Publié le par Neos

Mercredi 3 août 2022

Pour cette 8ème journée, notre parcours va nous conduire jusqu’à Trogir en passant par le parc national de Krka et la jolie petite ville de Sibenik. C’est vers 9h que nous arrivons à l’entrée Lovozac du parc. Cette entrée dispose d’un grand parking gratuit contrairement à l’entrée située à Skradin. Nous descendons à pied au départ du parcours par un petit chemin caillouteux.
Le parc permet d’admirer la rivière Krka qui serpente et se faufile entre la roche et la verdure. Une promenade tout à fait rafraîchissante à tout point de vue ! Comme à Plitvice, des passerelles en bois ont été aménagées pour éviter de dégrader les sols et pour être au plus près des chutes d’eau de couleurs vertes ou bleues. Un seul sens de visite, ce qui facilite la déambulation qui se termine par la majestueuse et impressionnante Skradinski buk. Nous revenons au parking en empruntant une navette car nous n’avons pas envie de reprendre à pied le chemin pris à l’aller.

Nous reprenons la voiture et partons à une vingtaine de km plus loin pour nous rendre au monument dédié au seigneur féodal Petar Svacic, non pas qu’il ait un grand intérêt pour nous mais c’est surtout un joli point de vue sur le monastère franciscain du 15ème siècle situé sur l’ile de Visovac.

Après cette très belle matinée, nous faisons route vers Sibenik, célèbre pour son chef d’œuvre du 15ème siècle, la cathédrale Saint-Jacques, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Et comme beaucoup de villes déjà traversées, nous nous engageons dans les ruelles étroites et la multitude de petits escaliers pour découvrir l’architecture de la ville. La cathédrale est considérée comme le premier bâtiment de type Renaissance construit hors d’Italie et spécificité, la voûte en pierre a été construite sans bois ni mortier, une vraie prouesse technique pour l’époque. Juste à côté, sur la belle petite place, se trouve l’ancien hôtel de ville, édifice typique de la Renaissance. Après une pause « glaces et rafraîchissements » nous visitons le centre d’interprétation de la cathédrale Saint-Jacques pour mieux comprendre l’histoire du monument et découvrir quelques trésors. Pour finir cette visite rapide de la ville, nous montons en voiture au fort Barone pour avoir un vue panoramique.

Nous arrivons à Trogir vers 16h30 et nous nous installons à la Vila Tina, située sur l’ile de Ciovo, endroit au calme par rapport à la vieille ville. La pension étant située au bord de la mer, nous allons naturellement nager et prendre un peu de temps au bord de l’eau. Encore une belle journée !

Publié dans Croatie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>