Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONT CHOISY

Publié le par Neos

MONT CHOISY

Mardi 29 juillet 2008

Notre première journée sera consacrée à ... la plage ! C'est sur cet arc de cercle de sable blanc que nous allons prendre nos quartiers. La plage est magnifique et ... française ! En ce jour de semaine, seuls les touristes sont là. Les mauriciens viendront dimanche pour, ici aussi, le pique-nique dominical.

En fin de journée, nous prenons contact avec un ami du propriétaire pour organiser notre semaine, car nous n'allons pas faire « plage » tous les jours !

Publié dans Réunion - Maurice

Partager cet article
Repost0

ILOT GABRIEL

Publié le par Neos

ILOT GABRIEL

Mercredi 30 juillet 2008

Cette journée sera une journée pour les marins. Nous allons prendre un catamaran pour aller passer la journée sur l'ilot Gabriel, petit coin de terres perdu à 1h30 de bateau au nord de l'île Maurice. Bien sûr, ces îles vierges sont encore préservées, mais il n'est pas rare d'y trouver une bonne dizaine de trimarans et de catamarans.

C'est à 8h15 que nous rejoignons notre capitaine et son équipe au petit embarcadère de Trou aux Biches. Nous serons une quinzaine de participants pour cette journée.
Après avoir embarqué les vivres pour le pique-nique, nous prenons le large, direction l'île Plate. Nous traversons le lagon et longeons la barrière de corail jusqu'à la hauteur de la pointe aux Canonniers. De là nous nous éloignons et nous retrouvons la pleine mer. Des dauphins nous accompagnent pendant quelques minutes pendant que la côte s'éloigne et que l'île du Coin de Mire se rapproche. Cette île est presque inaccessible en bateau, car il y a très peu de point d'encrage. C'est d'ailleurs une réserve naturelle pour de nombreux oiseaux.

Notre destination est en vue, mais il nous faut encore passer la petite barrière de corail qui ceinture l'île et là croyez-moi, vous en prenez plein les yeux. L'eau est d'un bleu cristallin, les fonds et les coraux sont magnifiques. Il fait chaud sur le bateau et à peine débarqués, nous nous précipitons à l'eau. Une eau à 26°, peu profonde. Nous chaussons masque et tuba pour découvrir au dessus des coraux, des milliers de poissons multicolores qui viennent vous dire bonjour.

Après cette belle baignade : pique-nique avec du rhum arrangé, de la salade et de la viande grillée, le tout arrosé d'une bière locale ... Le bonheur doit ressembler un peu à ça ! Après le déjeuner, vous avez le choix entre faire la sieste à l'ombre des filaos, visiter l'île ou retourner vous baigner.

Cette île magnifique a aussi une histoire. C'était une halte obligée pour les marins rejoignant Maurice. Ils étaient mis là en quarantaine et à cause de diverses épidémies dont la variole, beaucoup n'atteindront jamais l'île Maurice, mourront en cet endroit et seront enterrés sur l'îlot Gabriel.

Le retour en fin de journée marque la fin d'une merveilleuse journée, passée loin de tout. Ce fut un formidable dépaysement.

Publié dans Réunion - Maurice

Partager cet article
Repost0

PORT LOUIS

Publié le par Neos

PORT LOUIS

Jeudi 31 juillet 2008

Nous avons décidé de nous rendre au marché de Port Louis. Nous prenons le BGV (Bus à Grande Vitesse) pour la capitale.

Port-Louis est souvent comparée à un petit Singapour. La ville est une véritable fourmilière, grouillante et bruyante. Les vieilles maisons y côtoient des buildings imposants. Les beaux édifices coloniaux semblent perdus entre les vieux immeubles délabrés. Dans certaines rues, on se sent transporté hors du temps et revenu à l'époque des colonies.

Port-Louis compte aujourd'hui une population résidentielle de 150 000 habitants, mais elle accueille chaque jour autant de visiteurs, car cette ville, capitale de l'île est avant tout un lieu de travail, d'achats et de business pour les Mauriciens.

C'est sans aucun doute sous les 4 halles couvertes du marché central que nous approchons le mieux la vie locale. Aux harangues des vendeurs, se mêle le brouhaha des ménagères en quête de produit frais. L'effervescence commence dans les rues adjacentes, où les vendeurs ambulants se faufilent avec leurs chariots dans la foule pour proposer fruits ou friandises.
Nous commençons notre visite par la halle de la viande. La viande proposée est quasi exclusivement du poulet, parce que viande bon marché ! On trouve aussi des étals de viande de cerfs, animal introduit dans l'île par les hollandais. Nous continuons par la halle aux poissons qui, parce que c'est l'hiver, est peu garnie. On y trouve du requin, du thon et quelques autres variétés.
Nous poursuivons par la partie la plus colorée et la plus animée : la halle aux fruits et légumes. Les couleurs variées nous sautent aux yeux et nous offre une mosaïque superbe. Tout est bien rangé et ordonné, c'est un véritable enchantement. Les vendeurs nous sourient en nous présentant leurs produits. C'est bon de se retrouver dans ce type d'atmosphère ! A l'étage, les boutiques à touristes présentent une multitude de produits, venant pour la plupart de Madagascar.

En sortant, nous nous dirigeons vers le quartier chinois et nous trouvons une petite « gargote » pour déjeuner. La nourriture est locale, c'est ce que nous cherchons et surtout nous sommes les seuls touristes à déjeuner dans cet endroit, sous les regards amusés des autres clients.

Nous reprenons notre bus à la gare routière et c'est à grande vitesse que nous retrouvons les enfants qui nous attendent sagement pour aller à la plage.

Publié dans Réunion - Maurice

Partager cet article
Repost0

CUREPIPE / BOIS CHERI / GRAND BASSIN / CHAMAREL

Publié le par Neos

CUREPIPE / BOIS CHERI / GRAND BASSIN / CHAMAREL

Vendredi 1er août 2008

Départ de bonne heure pour aller visiter le centre et le sud de l'île. Nous retrouvons le chauffeur qui était venu nous chercher à l'aéroport. Il sera aussi notre guide. Après lui avoir expliqué ce que nous souhaitons faire, il nous conseille quelques endroits supplémentaires. La journée devrait bien se passer : il parle le français couramment, est incollable sur les dernières élections françaises et connait tous les joueurs de football de Marseille !

Notre première halte est pour la ville de Curepipe où il y a deux saisons : la saison des pluies et la saison pluvieuse ! C'est ici qu'est venue s'installer l'aristocratie mauricienne pendant de longues années à la saison chaude. Ave la crise, les belles demeures ont été rachetées par les ambassades ou les grands industriels. Nous y découvrons la fabrication de maquettes de bateaux. Cet artisanat est mondialement reconnu et même si on ne souhaite pas acheter, c'est un émerveillement que de voir ces ouvriers en train de fabriquer de si petites pièces d'art.

Notre deuxième visite sera pour Bois Chéri, nom qui désigne à la fois le bourg, l'usine et la marque de thé qu'elle fabrique. Nous visitons une usine qui tourne au ralenti car ce n'est pas la pleine saison du thé. Seules quelques ouvrières mettent le thé en sachet. La dégustation des différents thés se fait dans un joli chalet au bord d'un lac.

Notre chauffeur/guide nous propose ensuite d'aller déjeuner dans un restaurant se trouvant quelques kilomètres plus loin. Il nous propose un « restaurant à touristes », ce que nous refusons d'emblée ! Il a du mal à comprendre que nous voulons manger dans le même restaurant que lui, là où nous gouterons à la cuisine traditionnelle mauricienne entouré de mauriciens ! Finalement, il obtempère et nous trouve ce que nous cherchons, c'est-à-dire un vrai restaurant local.

Après le déjeuner, nous visitons le site de Grand Bassin. Malgré son nom, Grand Bassin (Ganga Talao) n'est qu'un petit lac. Retenue d'eau naturelle, ce bassin remplit le cratère d'un ancien volcan. L'eau de ce lac est considérée comme une résurgence du Gange sacré. Les Mauriciens gardent un attachement à la religion de leurs ancêtres. Pratiqué par plus de la moitié de la population, l'hindouisme à la mauricienne est plus souple qu'en Inde. C'est lui qui donne à l'île son caractère aussi profondément indien. Près de la moitié de la population de l'île assiste tous les ans à la fête du Maha Shivaratree (grande nuit de Shiva).

Nous continuons notre route à travers le parc national des gorges de la rivière noire pour nous rendre à Chamarel. Il faut emprunter une route privé, bordée de champ de cannes, de caféier et de vétiver pour se rendre sur le site. On s'arrête d'abord voir une magnifique cascade que l'on peut admirer du haut d'un promontoire.

Ensuite, la route permet d'accéder à la vallée des couleurs. C'est une curiosité géologique très rare : des dunes de terre nues, aux couleurs différentes (brun, ocre, rose, orange, mauve...). Ce sont des cendres volcaniques mises à nu par l'érosion. Essaie-t-on de les mélanger, quelques heures plus tard elles sont séparées reprenant farouchement leur nuance primitive. Edwin Michel dit sur cette terre: "C'est une symphonie de couleurs, un cri de poussière qu'exalte un envol d'étincelles".

Nous rentrons par la route de la cote ouest en faisant une première halte dans le hameau de Petite Rivière Noire pour découvrir la petite église de ND de Fatima. C'est à Tamarin que nous faisons quelques photos de salines formant un superbe tableau avec le soleil se reflétant dans l'eau.

C'est une superbe journée que nous avons passée à la découverte de cette partie de Maurice.

Publié dans Réunion - Maurice

Partager cet article
Repost0

JARDIN DE PAMPLEMOUSSES

Publié le par Neos

JARDIN DE PAMPLEMOUSSES

Samedi 2 août 2008

Aujourd'hui, nous avons décidé d'aller visiter le jardin de Pamplemousses. Nous prenons encore une fois le bus local pour aller sur ce lieu touristique. C'est un jardin extraordinaire, un havre de paix de 25 hectares, situé à quelques kilomètres au nord de la capitale, Port-Louis.

Pamplemousses est un jardin botanique créé à l'initiative de Pierre Poivre en 1770. Ancien séminariste nommé intendant de l'île de France (Ile Maurice) par Louis XV en 1767.Il recèle des trésors botaniques inestimables: arbre à épice, ébène, teck, acajou, balsa, canne à sucre, manguier, mangoustan, dattier, muscadier ... Bassin de nénuphars géants, dont les fleurs sont successivement de trois couleurs: blanches le matin, roses dans la journée, violette le soir avant de se refermer définitivement. Allées de Palmistes ou de palmiers Talipot qui fleurissent au bout de soixante ans avec leur fleur gigantesque de cinq mètres.
Forêt de bambous géants (certains atteignent plus de 15 m de hauteur !)

Le jardin de Pamplemousses invite à la balade bucolique, à la méditation. Quel bonheur de se promener parmi ces arbres centenaires, de respirer ce mélange d'épices, de flâner dans ces belles allées ombragées, d'écouter le clapotis des poissons dans les bassins et les claquements des bambous géants...

Après le déjeuner, nous revenons à Mont Choisy pour finir la journée sur la plage.

Publié dans Réunion - Maurice

Partager cet article
Repost0