Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PAKBENG / THASOUANG / HONG SA

Publié le par Neos

Samedi 24 février 2007

Déjà le 8ème jour, cela fait une semaine que nous sommes au cœur du Laos.

La descente vers Luang Prabang commence. Nous avons une jonque pour nous tout seul et la circulation sur le Mékong est faible. Le silence est troué, de temps en temps par un "speedboat" remontant le fleuve. Nous devions prendre ce type de bateau, mais la navigation "rapide" a été interdite aux touristes pour cause de mortalité trop importante !!

A Thasouang, petit port fluvial sur le Mékong, nous quittons notre cap'tain pour continuer, en 4x4, vers la vallée de Hong Sa par une piste serpentant dans la montagne et nous permettant de goûter à la poussière locale ! A notre arrivée, nous allons voir le village de Ban Viengkheo, où vivent les minorités Lue. Les femmes y tissent de très beaux tissus, et les hommes sont traditionnellement spécialisés dans le dressage des éléphants. C'est l'occasion de faire quelques emplettes de ces merveilleux tissus locaux.

Dans l'après-midi, nous partons pour une balade à dos d'éléphant d'environ 2 heures à travers les villages de la vallée et la Forêt de l'Eléphant Blanc. C'est l'occasion d'aller encore à la rencontre des paysans et des villageois à travers villages et rizières. Le soir, nous assistons chez des habitants à une cérémonie du Baci, rite religieux accompagné de musique et de danses traditionnelles qui ponctue tout événement important de la vie des laotiens : départ en voyage, mariage, examen..., éclairé par des centaines de bougies et de torches.

Le repas du soir est très animé, car la journée a une nouvelle fois été rude, pleine d'échanges et remplie de sourires et de visages radieux, montrant encore une fois que la langue universelle reste l'amitié. Nous nous endormons à la guesthouse Phanthavy.

Publié dans Laos - Cambodge

Partager cet article
Repost0

HONG SA / PAK OU / LUANG PRABANG

Publié le par Neos

HONG SA / PAK OU / LUANG PRABANG

Dimanche 25 février 2007

Nous reprenons les 4x4 pour revenir par la piste au port fluvial de Tha Suang. Notre navigation va durer environ 5 heures.

Nous faisons une halte au village de Bane Xang Hai pour voir la distillation d'alcool de riz. Ce sont les femmes qui distillent cette boisson alcoolisée la plus populaire du Laos. On le prépare en faisant fermenter du riz gluant cuit, mélangé à de la levure et de l'eau dans de grosses jarres.
Au bout de huit jours, l'amidon du riz s'est transformé en alcool sous l'effet de la levure. On obtient alors une sorte de vin de riz sucré, qui dégusté tel que, ressemble au vin nouveau. C'est cette boisson que les femmes distillent en la faisant bouillir dans des fûts métalliques posés sur des braises. La vapeur d'alcool se condense au contact de l'eau froide sans cesse renouvelée sur le couvercle du fût.
Les enfants puisent l'eau dans le Mékong et la remontent dans des seaux portés en balancier.
Après avoir déjeuner sur la jonque, nous arrivons aux grottes de Pak Ou, au confluent de la rivière Nam Ou et du Mékong et nous découvrons les grottes sacrées où, au cours des siècles, les dévots ont déposé des milliers de statues de Bouddha dans l'attitude ‘'appelant la pluie''. Les deux grottes sanctuaires principales sont le vat Tham Ting et le vat Tham Phoum. Nous reprenons le cours du Mékong vers Luang Prabang . Bâtie sur un site d'une grande beauté, cette ancienne capitale royale ressemble plutôt à un gros village avec ses différents quartiers dont la vie tranquille s'organise autour du vat, édifice religieux à la fois temple et monastère.

Nous avons l'impression de retrouver le monde "moderne" et c'est avec un léger pincement au coeur que nous abandonnons notre "vie d'aventurier" en découvrant le luxe de l'hôtel Muang Luang.

Publié dans Laos - Cambodge

Partager cet article
Repost0

LUANG PRABANG

Publié le par Neos

LUANG PRABANG

Lundi 26 février 2007

Cette journée sera consacrée à la découverte de Luang Prabang et de ses plus beaux temples. Notre première visite matinale, sera pour le vat Visian, temple se trouvant juste à coté de notre hôtel. il est toujours agréable de profiter de ces moments de calme, alors qu'il n'y a pas de touriste dans l'enceinte.

Ensuite, le vat Visoun, le plus ancien temple de Luang Prabang. Il abritait le Prabang avant l'arrivée des pavillons noirs. Son origine remonte au 16ème siècle, mais il a été presque entièrement reconstruit en 1898. Il ne ressemble à aucun autre temple avec ses fenêtres à balustres en bois inspirées du temple khmer de vat Phou, au Sud du pays. L'intérieur contient un grand nombre de statues et de stèles anciennes.

Nous découvrons en fin de matinée le vat Xieng Thong, le ‘'monastère de la ville dorée'' ou "monastère de la ville du flamboyant", édifié au milieu du 16ème siècle par le roi, mécène des arts, Sai Sethathirath pour commémorer la mémoire de Thao Chanthaphanith, un commerçant de Vientiane qui fut selon la légende, élu roi de Luang Prabang avant Fa Ngoum.
C'est un lieu absolument somptueux en termes artistiques et architecturaux. La toiture est du plus pur style luangprabannais : une structure assez complexe à plans superposés, une façade dorée à fond rouge, des piliers carrés, noirs, ornés de décorations dorées faites au pochoir.

Après le déjeuner, en passant devant la maison du patrimoine, superbe maison de bois de style lao traditionnel, nous nous dirigeons vers le musée pour en effectuer la visite. Celui-ci est installé dans l'ancien Palais Royal. Outre les collections d'objets précieux ayant appartenu à la famille royale et multiples statuettes découvertes dans les temples de la région, nous y découvrons le Phra Bang ou bouddha d'or fin, considéré comme le palladium de la nation lao, qui a donné son nom à la ville.

Comme nombre de touristes, nous sacrifions à la tradition d'aller assister au coucher du soleil sur le mont Phousi, la "montagne merveilleuse", haute de quelque 60m, qui fut dès la fondation de la ville un centre culturel très important. Au 18ème siècle, il était couvert de nombreux sanctuaires, et en compte encore cinq. Du sommet, on peut voir, vers le Sud-Est, le paysage de la rivière Nam Khane et le pont Sri Savang Vong. Malheureusement, le soleil a raté le rendez-vous !!

Nous profitons du marché de nuit, fort sympatrique pour faire quelques emplettes. Après un dîner local, nous retournons à l'hôtel Muang Luang pour y passer la nuit.

Publié dans Laos - Cambodge

Partager cet article
Repost0

LUANG PRABANG / SIEM REAP

Publié le par Neos

LUANG PRABANG / SIEM REAP

Mardi 27 février 2007

La quête des moines, quel spectacle !! Cependant, nous trouvons que beaucoup de touristes le dénaturent en y participant, uniquement pour être pris en photo ... Le respect de l'autre est mis à mal.

Nous revenons à l'hôtel en flânant parmi les commerçants du marché du matin.

Le vat Mai nous attend. Construit entre la fin du 18ème et le début du 19ème siècle, ce très beau temple était celui du patriarche suprême que le nouveau régime appelle désormais le "président des moines''.
C'est là que le Bouddha d'or fin est exposé à la vénération des foules à l'occasion du Nouvel An. Le sanctuaire, rénové en 1970, est coiffé d'une toiture à cinq pans surmontée de 3 parasols.

Il sera notre dernier regard sur le Laos. Nous quittons Sompone à l'aéroport et l'émotion est réelle. Elle fut plus qu'une guide. Elle partagea avec beaucoup de passion, de conviction et d'amitié son expérience et son savoir. Au delà de son métier, elle a su se mettre au diapason du groupe en nous laissant la liberté de flâner, trainer dans les villages, les marchés et les temples sans jamais nous bousculer.

Nous arrivons vers 15 heures à Siem Reap qui signifie en khmer "défaite des Siamois", par référence aux nombreuses luttes du passé contre l'expansionnisme de la puissante Thaïlande voisine. Après notre installation dans le somptueux Angkor Village, nous faisons route vers Roluos, l'antique Hariharalaya, première capitale de la région, fondée au IXe siècle.

Nous commençons par le Bakong, ensemble monumentale à enceintes concentriques, se composant d'une pyramide de grès symbolisant le mont Meru entourée de huit tours de briques et d'annexes.
Nous continuons par le Prah Kô ("la vache sacrée"), érigé pour les parents du roi. Il est centré sur un groupe de six tours de briques en deux rangées, réunies sur une terrasse commune, le tout entouré de quatre enceintes. Enfin, nous visitons le Lolei, installé comme les Mebon au centre d'un ancien lac artificiel.

Le soir, nous dinons au Bopha Angkor où notre joyeuse humeur, sans perturber les autres convives, fait un peu désordre !!

Publié dans Laos - Cambodge

Partager cet article
Repost0

SIEM REAP

Publié le par Neos

SIEM REAP

Mercredi 28 février 2007

Cette journée est consacrée à la visite approfondie d'Angkor Vat, chef-d'œuvre de l'art khmer. C'est le plus célèbre et le plus imposant de tous les monuments d'Angkor, dont les cinq tours, d'un rose doré, sont devenues l'emblème de tous les régimes successifs du Cambodge.


L'après-midi, après avoir pris un peu de repos au bord de la piscine de notre hôtel, nous partons visiter Angkor Thom, vaste ensemble architectural auquel on accède par cinq portes monumentales, avec en son centre le temple-montagne du Bayon, célèbre pour ses tours aux 172 visages d'Avalokitesvara.
Nous flânons aussi dans l'enceinte de l'ancien Palais Royal où se trouve le sanctuaire de Phimeanakas. Ce temple-montagne à 3 gradins de latérite couronnés de grès est situé au cœur du palais royal. D'après les légendes, c'est dans la chambre supérieure qu'avaient lieu chaque soir les entrevues entre le roi et la Nâgi, reine des serpents. La prospérité du royaume dépendait de cette apparition.

Puis nous découvrons la terrasse des Eléphants et celle du Roi Lépreux. Les parois de la terrasse (mesurant 350 mètres du Nord au Sud-Est, sur une hauteur de 3 mètres) sont soutenues par des garudas et des lions. Sur les murs, sont sculptées des scènes avec des éléphants participant à des chasses, avec des félins, des cerfs, des bœufs sauvages.

La terrasse du Roi Lépreux, haute de 7 mètres est surmontée d'une statue du roi Yaçovarman. Les bas-reliefs sur les murs de soutènement de la terrasse, qui date du 12ème siècle, illustrent principalement des scènes de la vie à la cour du roi.

Ensuite, direction le Bayon. C'est un temple montagne adapté au bouddhisme et datant de la fin du 12ème siècle et du début du 13ème siècle. C'est le principal monument d'Angkor Thom. Ses visages souriants orientés vers les quatre points cardinaux sont célèbres.
La tour centrale est entourée de cinquante tours secondaires portant aussi sur chacune de leurs faces, tournées dans les quatre directions, le visage de Lokeçvara, certaines assez érodées. L'ensemble, de dimension monumentale, bâti sur trois niveaux, symbolise l'empire khmer en miniature.

Le soir, nous dinons au restaurant de Mme Butterfly.

Publié dans Laos - Cambodge

Partager cet article
Repost0