Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASSOUAN / ABU SIMBEL

Publié le par Neos

Mercredi 6 novembre 2019

 

Une nouvelle fois, nous prenons le petit déjeuner sur la terrasse au bord du Nil, il y a pire comme situation, surtout au mois de novembre !

 

Aujourd’hui, nous allons faire la route vers Abu Simbel. Un peu plus de 3h d’une route presque toute droite en plein milieu du désert. Depuis 2 ans, la route en convoi n’est plus obligatoire et c’est donc vers 9h du matin que nous partons (sinon, c’était 3h30 …). Au départ de la route 75M, notre chauffeur doit quand même montrer son autorisation pour pouvoir emprunter la route, sécurité oblige …

 

Et nous voilà parti sur le long ruban d’asphalte chauffé par le soleil. En été, la température peut monter jusqu’à 50 degrés … Il ne faut pas tomber en panne. Peu de trafic, quelques voitures particulières, des minibus locaux et des camions qui vont ou reviennent du Soudan. Et puis, tous les 5 km environ, une voiture de police surveille … quoi, on ne sait pas, mais elle surveille ! De temps à autres, quelques bâtiments militaires brisent la monotonie du paysage. Nous faisons une halte dans une gargote pour que le chauffeur se repose et surtout pour admirer au loin les mirages. Phénomène extraordinaire que nous n’avions jamais observé. Excellent !

 

Nous passons devant la nouvelle ville de Toshka qui fait partie du projet "Nouvelle Vallée". Ce programme du gouvernement lancé en 1997 par le président Moubarak visait à porter la superficie des terres arables de 6 % à 35 % par détournement d’une partie des eaux du lac Nasser. 15 ans après, c’est un échec que le président Sissi vient de relancer …

 

Vers 13h, nous arrivons à notre lieu de villégiature, l’Eskaleh Nubian Ecolodge. Magnifique endroit de style nubien avec un accueil au top. Réda nous donne rendez-vous en fin d’après-midi car nous avons prévu d’aller voir le son et lumières sur les temples.

 

Après le déjeuner, nous faisons notre petite sieste habituelle. Nous allons faire un tour du village ensuite. Celui-ci n’a rien de particulier et ne profite absolument pas de la manne financière liée aux innombrables touristes qui viennent ici. D’ailleurs, certains ne viennent (en bus ou avion) que pour les temples ; je viens, je visite, je repars … Ceux qui passent la nuit pour voir le site au lever du soleil ne sortent pas des quelques hôtels de la ville. C’est désolant. Et puis, il y a toujours la saleté, comme ailleurs ... Elle est présente partout où il y a des hommes (en effet, le désert n’est pas atteint pas cette maladie humaine). Le chemin est encore long entre éducation et traitement des déchets.

 

A 17h30, nous partons à pied (ils sont fous ces touristes !) pour le son et lumières sur les temples d’Abu Simbel. Et là, c’est un véritable choc, un véritable enchantement. L’histoire de Ramsès II et de sa première épouse Néfertari défile sous nos yeux et la fameuse bataille de Qadesh nous est contée. Nous passons une très belle soirée. Au retour, nous dinons dans un petit restaurant local d’une excellente perche du Nil en beignet. Il faut aussi marchander les prix car le touriste est un bon client !

 

Nous nous endormons des étoiles plein la tête !

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

ABU SIMBEL / ASSOUAN / LE CAIRE

Publié le par Neos

Jeudi 7 novembre 2019

 

Nous avons décidé de voir le lever du soleil sur les temples d’Abou Simbel et celui-ci se lève vers 6h du matin … C’est donc vers 5h30 que nous arrivons devant les 4 colosses qui gardent le temple de Ramsès II. Tout simplement époustouflant avec la lumière du matin !

 

Le grand temple d'Abou Simbel est né de la volonté de Ramsès II. Il est dédié à Amon-Rê qui est le dieu le plus puissant du culte thébain, à Rê-Horakhty qui domine le culte héliopolitain, à Ptah qui est le centre du culte de Memphis et à Ramsès II divinisé.

La portée politico-religieuse de ce temple est immense, comme si Pharaon voulait rassembler ici les trois cultes d'Egypte qui eurent chacun leur heure de gloire et lui-même, en se divinisant on n’est jamais mieux servi que par soi-même !)

 

La façade est majestueuse et montre bien la puissance du pharaon à ceux qui voudraient le défier ! A l’intérieur, les murs des parois magnifient les victoires royales, et particulièrement celle de Qadesh sur les Hittites. Et puis, il y l’axe de la porte du temple vers le sanctuaire qui a été calculé pour que le soleil frappe les statues les 22 octobre et 22 février de chaque année afin de célébrer des fêtes particulièrement chères à Ramsès II.

Un peu au nord du grand temple, Ramsès II a fait creuser un second sanctuaire, plus petit, qu'il a consacré à la déesse Hathor et à sa représentante suprême, sa grande épouse royale, Néfertari. C’est la première fois qu'un édifice religieux est consacré à une épouse de pharaon. On remarquera particulièrement le traitement du corps de la reine, qui n'apparaît nulle part aussi marqué qu'ici : elle est représentée sous un aspect svelte et élégant, séductrice, les hanches galbées, presque à l'excès.

 

Vers 7h00, nous revenons au lodge, les yeux pétillants de ce que nous avons découvert. Cette merveille de l’humanité est vraiment extraordinaire et mérite (pour ceux qui le peuvent, évidemment) le voyage. Après le petit déjeuner, nous reprenons la même route qu’à l’aller. Nous avons rendez-vous à l’aéroport d’Assouan avec l’avion qui nous emmènera au Caire pour les prochains jours. C’est à l’aéroport que nous quittons notre guide, Réda, avec qui nous avons passé ces quelques jours. Il a été précieux dans ces explications et nous a permis de découvrir encore plus précisément l’histoire de son pays et donc celle du monde. Un grand merci à lui pour avoir accompagné ces touristes « pas comme les autres » ! 

 

En arrivant au Caire, Fafi notre guide nous attend. Elle va nous accompagner pendant notre séjour au Caire. Le contact est bon et avec notre excellent chauffeur, une complicité amicale se met rapidement en place.

La circulation est très difficile pour rejoindre notre hôtel qui se situe dans le quartier de Zamalek. En sus des difficultés habituelles, le président reçoit une délégation étrangère en visite officielle. Des agents de sécurité sont positionnés tous les 50m (!) des 2 côtés de l’avenue, ce qui évidemment perturbe la fluidité ! Nous arrivons enfin à l’hôtel Longchamp qui est un havre de paix dans cette ville bruyante. Nous dinons avec un ami français qui travaille en Egypte et on refait le pays (à défaut de refaire le monde !)

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

LE CAIRE

Publié le par Neos

Vendredi 8 novembre 2019

 

La nuit a été excellente ! Nous démarrons notre journée à 9h et nous partons en direction du plateau de Gizeh et ses fameuses pyramides. Nous allons, ici aussi, transformer nos images en réalité et une certaine excitation nous gagne.

 

WE spécial pour les musulmans. En effet, c’est la fête de Mawlid et il y a beaucoup de monde un peu partout. En arrivant sur le site des pyramides, il y a du monde, beaucoup de monde et surtout des enfants. Derrière les buildings modernes, majestueuses et immuables, se dressent les pyramides des rois de la IVème dynastie. Construites sur un grand plateau calcaire, elles dominent toute la plaine qui les entoure. Malgré la brume matinale, nous en prenons plein les yeux ! Fafi nous donne les clés de compréhension et nous prenons le temps de faire des photos, de près et de loin.

Jouxtant la pyramide de Khéops, se trouve le bâtiment (plutôt moche !) hébergeant la magnifique barque solaire. Durant l'ancien empire, on pensait que seul le pharaon avait la capacité de rejoindre l’océan primordial. Il devait alors guider les autres défunts. Son statut de guide venait du fait qu'on considérait le pharaon comme d'essence divine. Pour ça, on l'enterrait avec une barque qui devait, dans son futur monde, utiliser pour remonter le Nil jusqu'à cet océan. Facile !

Nous continuons notre visite par le sphinx qui représente un lion avec une tête d'homme. Ce gardien de la nécropole est tout simplement superbe et la perspective avec les pyramides au fond exprime une force imposante.

 

Nous reprenons notre taxi pour nous diriger ensuite vers le site de l’ancienne capitale de l’ancien empire : Memphis. Avant d’y arriver, nous prenons le temps de déjeuner sur la route. Memphis abrite 2 curiosités : un sphinx en albâtre et surtout, à l’abri du musée, repose, couchée, la statue communément appelée "colosse de Ramsès II. C'est une puissante statue qui devait certainement se dresser devant l'entrée du Temple de Ptah. Le bas de ses jambes et la couronne manquent en partie. Sur la poitrine et la ceinture, on voit les cartouches royaux d'intronisation et de naissance.

 

La fin de la journée sera consacrée à la visite de la pyramide de Djeser C’est l'une des nombreuses pyramides monumentales construites durant l'antiquité égyptienne. Elle a plusieurs caractéristiques qui la rendent unique parmi toutes les autres : Non seulement c'est la toute première pyramide qui fut construite dans l'histoire de la civilisation égyptienne, mais c'est aussi l'une des rares pyramides à degrés à être encore visibles de nos jours, les autres s'étant effondrées entre-temps. La visite au coucher du soleil permet d’avoir une belle lumière pour finir cette journée haute en émotion.

 

Le soir, nous dinons dans un petit restaurant local et nous ne lassons pas de la cuisine égyptienne !

Demain, il fera jour



Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

LE CAIRE

Publié le par Neos

Samedi 9 novembre 2019

 

Le programme de notre dernière journée est alléchant et c’est par la visite de la mosquée d'Amr Ibn al-Aas que nous commençons celle-ci.

 

En 640 après JC, le Général Amr Ibn Al-Aas emmena jusqu'en Egypte l'armée du Califat islamique Rashidun. L'armée musulmane assiégea le fort de Babylone, dont les ruines sont encore visibles de nos jours dans le quartier copte du Caire. Cette mosquée, construite à l'endroit où était installée la tente du Général. Elle est la première mosquée du continent africain.

 

Nous continuons la matinée par la visite du très beau musée copte de la ville. Il se cache derrière une imposante tour circulaire, vestige de l'enceinte romaine, au bout d'un agréable jardin. La splendide construction qui l'abrite comporte des éléments architecturaux prélevés sur divers édifices coptes voués à la destruction. Ce musée expose la collection d'objets coptes la plus complète du monde.

Nous complétons cette visite par un détour à l’église copte Saint-Serge. C’est l’une des plus anciennes églises chrétienne, construite vers le IIIème siècle après JC. L’église a été nommée ainsi hommage à un ancien général de guerre qui s’est converti au christianisme. Les chrétiens ont édifié une église à cet emplacement précisément car selon la croyance, c’est dans ce lieu où se trouvait une grotte auparavant que la Sainte Famille se serait réfugiée lors de la fuite en Egypte.

 

Après cette matinée riche en découverte, nous partons vers le souk du Caire (nous aimons bien magasiner !). La circulation es toujours dense, mais somme toute assez fluide. Nous arrivons sur la place de la mosquée Al Hussein et nous déjeunons dans un petit restaurant bordant celle-ci. Après ce moment de repos, nous partons à la découverte du souk et de ses petites ruelles. Nous prenons le temps d’acheter un petit tapis à un prix tout à fait raisonnable. Un thé à la menthe plus loin, nous reprenons notre taxi pour se diriger vers l’attraction culminante de la journée : le musée du Caire !

 

Il est un endroit magique, bien que ne mettant pas du tout en valeur les innombrables objets présentés. Un nouveau musée est en construction pour le remplacer et ouvrira en … 2015 !

 

Le musée égyptien du Caire abrite la plus vaste, la plus riche et la plus complète collection d'antiquités pharaoniques au monde sur une période de cinq mille ans. Cette collection est plus ou moins présentée par ordre chronologique.

Elle comprend notamment les momies de certains pharaons, les objets provenant des tombes des rois et des membres des familles royales du Moyen Empire, les objets provenant de la tombe de Toutankhamon et les collections d'objets provenant des palais royaux (entre autres !)

 

On pourrait y passer une semaine, mais ce sera pour une autre fois ! Fafi nous présente les essentiels : des statuts représentant le peuple, le statuaire d’Akhenaton, les magnifiques objets de la tombe de Toutankhamon. Nous allons évidemment voir la salle des momies qui est très impressionnante.  

 

A l’extérieur, dans le jardin, se trouve le mausolée édifié en l'honneur d'Auguste Mariette. Il a été, en 1858, le premier directeur des antiquités égyptiennes. Il a également fondé à Boulaq le premier musée d'antiquités égyptiennes, inauguré par Ismaïl Pacha en 1863. Aussi, lorsque le "Mamour" s'éteint au Caire, le 18 janvier 1881, l'Égypte lui fera-t-elle des funérailles nationales.

 

Après cette superbe journée, nous revenons à l’hôtel et nous prenons congé de Fafi qui fut plus qu’une guide. Nous avons aussi partagé notre quotidien respectif, ce qui nous a permis de mieux comprendre les sociétés dans lesquelles nous vivons. C’est aussi ça le voyage !

 

Nous dinons dans le quartier et préparons nos valises car nous quittons l’hôtel de bonne heure demain.

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

LE CAIRE / PARIS

Publié le par Neos

Dimanche 10 novembre 2019

 

Notre chauffeur nous attend à 6h pour notre dernier transfert : direction l’aéroport. Notre vol pour Paris est à 9h30.

 

Notre excursion en Egypte est désormais finie. Pour une première fois dans ce magnifique pays, nous avons vu les grands classiques, mais comment faire autrement ? Ce serait, quand même, une énorme faute de goût que de venir ici sans vouloir admirer les richesses du pays qui ont construit l’histoire du monde ! Notre mémoire est désormais imprégnée de toutes ces merveilles que nous avons vues « en vrai » !

 

Nous avons eu de très bons contacts avec les guides et les chauffeurs. Nous avons aussi apprécié les échanges amicaux avec les commerçants des différents souks. Les hébergements que nous avions choisis ont répondu parfaitement à nos attentes. Que demander de plus ?

 

On se retrouve bientôt pour de nouvelles aventures, promis !

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0