Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHONGQING / DAZU / CHONGQING

Publié le par Neos

CHONGQING / DAZU / CHONGQING

Samedi 15 mai 1999

Aujourd'hui, nous partons visiter le site de Dazu pour découvrir les grottes bouddhiques abritant des sculptures rupestres. Elles forment une série exceptionnelle de sculptures religieuses datant principalement du VIIe au XIVe siècle. Elles ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999.
Elles sont réparties sur les flancs escarpés de cinq montagnes des environs de Dazu, mais nous n'en avons visité que 2. Le mont Bei Shan, une falaise de 300 m de long qui abrite plus de 10 000 sculptures, dont plus de la moitié représentent des sujets liés au bouddhisme tantrique. Et le mont Baoding Shan, situé au bord d'une gorge en forme de U, abrite deux groupes de sculptures, considérées comme l'apothéose de la sculpture rupestre chinoise, parmi lesquelles l'« Avalokitesvara aux 1 000 bras » (en réalité 1 007) qui est particulièrement remarquable.
La route nationale qui nous conduit à Dazu est en pleine réfection et dans ces cas là , les chinois ne s'embarrassent pas. La route est rectiligne désormais et si votre maison est sur le passage et bien ... ils l'écrasent ... simplement. !

Nous revenons en fin de journée à Chongquing. Nous sommes étonnés de voir dans les rues de multiples thermomètres comme autant d'enseignes de magasin. Feng nous explique que dans cette ville industrielle logée dans une cuvette au bord du Yangzi, les ouvriers peuvent arreter de travailler si la température dépasse 38 degrés. Bel effort social de la part des dirigeants locaux. Seulement, les thermomètres sont bloqués à 37,8 degrés, nous dira-t-il en fin d'explication !
La soirée est extraordinaire. En effet, sur la grande place en contrebas de notre hôtel, un grand bal populaire se met en place. Et bine nous en serons !

Et nous nous melons à cette foule dansante et partageons de grands éclats de rire avec les jeunes et moins jeunes, peu habitués à voir des touristes se mêler aux coutumes locales. Le chinoises sont plus entreprenantes que les chinois et n'hésitent pas à nous inviter à danser ! C'est aussi une occasion pour tout le monde de parfaire son anglais. Assez tard dans la nuit, nous rentrons fourbus à notre hôtel.

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

CHONGQING / DESCENTE DU YANGZI

Publié le par Neos

CHONGQING / DESCENTE DU YANGZI

Dimanche 16 mai 1999

La deuxième partie de notre voyage commence de bonne heure ce matin. Nous allons descendre le Yangzi jusqu'à Yichang. Cela nous fera un temps de repos suite à notre tonique première semaine et ce sera aussi l'occasion de voir de fleuve dans toute sa majesté avant la mise en eau du barrage des 3 gorges qui se fera un an plus tard.
Que dire de ce fleuve ? Il parcourt 5 800 km avant de rejoindre la mer de Chine orientale, au nord de Shanghai, la plus grande ville de Chine. Il serpente à travers les provinces du Qinghai, du Yunnan, du Sichuan, du Hubei, du Hunan, du Jiangxi, de l'Anhui et du Jiangsu et traverse les immenses agglomérations de Chongqing, Nankin et Shanghai. Nous le retrouverons là-bas d'ailleurs.
Notre bateau est soit disant un des plus modernes de la flotte et un des mieux entretenu ... Comme dirait la publicité : nous n'avons pas les mêmes valeurs ! Ce n'est pas grave, on a vu pire !

Nos cabines sont rustiques, les draps sont ... propres et l'ambiance est sympathique. Nous partageons le bateau avec un petit groupe de touristes français qui à l'aire de prendre aussi la vie du bon coté. Tant mieux !
Notre première escale est pour Fengdu, la cité des Esprits. Elle est censé être la demeure du "Roi des enfers" et reflète ce que les chinois anciens pensaient de l'autre monde. C'est en télésiège que nous montons au temple. Au cours de notre visite, nous assistons à un cours de calligraphie donné par un maître de 90 ans.

Nous reprenons notre bateau et poursuivons notre navigation. Après notre dîner, nous allons au lit de bonne heure. En effet, le bercement du bateau et le changement de rythme font que la fatigue est plus présente. A demain !

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

DESCENTE DU YANGZI

Publié le par Neos

DESCENTE DU YANGZI

Lundi 17 mai 1999

Nous nous réveillons à l'aube. La nuit s'est à peu près bien passée. Le bruit de moteur nous a bercé, mais l'odeur du gasoil était aussi présente !
La gorge de Qutang est franchie peu avant l'arrivée au district de Wushan. Nous arrivons à hauteur de Kuinen qui se trouve à l'extrémité ouest de la gorge. Kuimen est un col enserré au nord par le Mont Chijia et au sud par le Mont Baiyan. A l'endroit le plus étroit de Kuimen, large de quelques dizaines de mètres seulement, les eaux se précipitent en grondant dans ce passage et la scène et grandiose. C'est le symbole des Trois gorges du Yangtsé.

Nous quittons notre « palace flottant » pour remonter en petit bateau la rivière Daning afin d'admirer les trois petites gorges. Le temps est à la pluie et nous en revenons trempés de chez trempés !
Les nuages nous entourent désormais et c'est par un temps incertain que nous poursuivons notre navigation à travers les gorges. La gorge Wuxia apparaît devant nous dans les brumes et nous avons du mal à distinguer, les 12 pics du Wushan se dressant sur les rives du Yangtsé. Dans ce passage, on a l'impression de traverser une galerie de peintures naturelles.
Nous nous préparons pour notre deuxième nuit à bord et le soir, nous entamons une partie de tarot acharnée !

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

DESCENTE DU YANGZI / WUHAN

Publié le par Neos

DESCENTE DU YANGZI / WUHAN

Mardi 18 mai 1999

Même type de réveil qu'hier ! Nous nous faisons difficilement à l'odeur du carburant !
Notre voyage naval nous conduit vers la gorge Xiling avant de poursuivre pour découvrir les travaux du grand barrage des 3 gorges.
Le complexe hydroélectrique des 3 gorges du Yangzi se trouve dans le bourg de Dandouping à Yichang. Le barrage est long de 1853 m et haut de 185 mètres. La première phase des travaux s'est déroulée de 1992 à 1997. Quand la deuxième phase aura pris fin, le niveau de l'eau sera de 135 m et le chenal deviendra plus large et profond. A l'achèvement des travaux en 2009, le niveau de l'eau s'élèvera à 175 m et 39 sites naturels et humains seront submergés totalement ou partiellement.
Dans la ville d'Ychang, nous passons l'écluse de Gezhouba, inaugurée en 1981. Elle fait 280 mètres de long pour 34 mètres de large. Et c'est le débarquement sur la terre ferme. Cette navigation nous a permis de nous reposer et de découvrir un autre visage de la Chine qui bientôt n'existera plus. Bien que de nouvelles ressources touristiques soient exploitées dans les affluents du Yangtsé et les 3 gorges, la croisière que nous avons faite restera forcément inédite et unique.
Avant de prendre le bus pour Wuhan, nous avons le temps de faire un tour dans la ville et notamment de découvrir une église catholique que le prêtre s'empresse de nous ouvrir, trop content de pouvoir échanger avec des touristes qui s'intéressent à ce lieu de culte.
En arrivant à Wuhan, nous découvrons une ville en pleins travaux. Les vétustes bâtiments d'architecture occidentale sont détruits pour être remplacés par d'immenses constructions collectives. Wuhan, c'est aussi la ville du constructeur automobile Citroën. Les rues en sont rouges !

En face de notre hôtel, une immense pancarte sur laquelle Ten Xiao Ping dit « Il faut pratiquer une politique d'ouverture ». Trop fort !

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

WUHAN / GUILIN

Publié le par Neos

WUHAN / GUILIN

Mercredi 19 mai 1999

Notre matinée est consacrée à la découverte de l'extraordinaire collection d'instruments de musique et d'objets en bronze et laque datant des Royaumes Combattants au musée provincial du Hubei. Créé en 1953, le musée abrite plus de 140.000 objets qui proviennent des fouilles archéologiques de la province et notamment de la tombe du marquis Yi de l'Etat de Zeng qui remonte à 2.400 ans. La collection des bronzes est peut-être la plus belle de Chine.

Nous visitons ensuite le monastère bouddhique Guiyuansi, célèbre pour sa salle des 500 arhats. Nous jetons aussi un coup d'œil au jardin de bonsaïs avant de nous diriger à la gare pour prendre le train en direction du Guilin. Ce sera notre deuxième nuit en classe molle.

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0