Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KUCHING / PARC NATIONAL DE BATANG AI

Publié le par Neos

KUCHING / PARC NATIONAL DE BATANG AI

Lundi 23 mars 2015

Nous partons vers 8h en direction du parc national de Batang Ai. Ce parc fait partie d’une vaste zone de forêt tropicale humide protégée. Il est géré avec l’aide d’une coopérative de la communauté Iban. En route, nous faisons une halte au marché de Sérian pour acheter les victuailles nécessaires à ces 2 jours d’excursion au fond la jungle. Là-bas, pas beaucoup de supermarchés ! Ici aussi, nous goutons à divers fruits que nous ne connaissons pas et parfois, la surprise est réelle, voire surprenante ! Nous faisons un saut à la poste pour acheter des timbres et là, on se retrouve dans un autre siècle en voyant la file de personnes attendant pour percevoir la retraite en espèces. Nous échangeons quelques mots et gentiment, ils nous laissent passer pour faire notre rapide opération. Nous les remercions avec de grands sourires. Nous faisons une halte au petit village de Lachau pour déjeuner et laisser nos valises. Nous avons prévu un petit sac pour voyage léger. Vers 15h nous arrivons (enfin) au lac de barrage de Batang Ai. Son nom rappelle la majesté des peuples aux cultures ancestrales qui ont élu domicile dans cet endroit reculé. Les nombreux bras de rivières qui s’écoulent du lac sont habités par une des tribus les plus emblématiques de Bornéo : les Ibans. Anciens coupeurs de têtes, guerriers, chasseurs, en attestent les nombreux tatouages à l’encre bleue-grise qui parsèment leurs corps, ils connaissent tous les recoins et toutes les ressources de la jungle épaisse qu’ils ont su apprivoiser.

Nous prenons une petite pirogue en bois et nous partons pour 2h de navigation qui nous ferons au ras de l’eau pour nous enfoncer dans la jungle épaisse. Vers 17h nous arrivons à notre lodge se trouvant dans le petit village de Nanga Sumpa. Le village a beaucoup souffert car la longue House dans laquelle vivait la population a été complètement détruite à l’automne 2014, par un incendie. La reconstruction est programmée, mais en attendant, les villageois vivent dans des habitations de fortune.
Nous sommes accueillis très chaleureusement par les responsables du lodge et après avoir pris un thé de bienvenue, nous prenons possession de notre chambre, très simple : 2 lits protégés par une moustiquaire et c’est tout ! En terme de confort, électricité de 19h à 23h et eau chaude … parfois !

Ceci-dit, on ne vient pas au fond de la jungle pour avoir le confort d’un « 4 étoiles ». Si on vient là, on accepte la rusticité de l’endroit. Nous faisons un tour dans le village et les enfants nous regardent avec curiosité. Après avoir dîné aux chandelles, nous prenons nos quartiers pour une nuit animée par les bruits de la forêt …

Publié dans Malaisie

Partager cet article

Repost0

PARC NATIONAL DE BATANG AI

Publié le par Neos

PARC NATIONAL DE BATANG AI

Mardi 24 mars 2015

La nuit a été parfaite et la douche à l’eau froide revigorante !

Après le petit déjeuner, nous partons en randonnée dans les sentiers de la jungle le long de la rivière. Nous nous arrêtons pour écouter les explications de notre guide devant la tombe d’un des anciens responsables du village. Une machette est présente afin qu’il puisse se défendre contre les mauvais esprits. Nous nous enfonçons dans la jungle et notre guide nous explique la faune qui nous entoure. C’est un vrai plaisir de parcourir cet endroit totalement vierge de civilisation. Au bout de 2h, nous avons rendez-vous avec notre pirogue pour nous rendre à la pittoresque cascade Enseluai afin de s’y baigner et ensuite d’y pique-niquer. Et C’est à ce moment à que le ciel nous tombe sur la tête avec une forte pluie tropicale. Comme nous n’avions pas pris nos capes de pluie, nous sommes trempés comme des soupes. Nous décidons de déjeuner au lodge car la météo est vraiment contre nous. En descendant la rivière, nous faisons une halte à la longue house de Jambu. C’est une communauté relativement petite avec 8 familles. Le chef nous explique le fonctionnement et sa femme nous fait visiter le logis en n’oubliant pas de nous montrer les cranes conservés de l’époque où couper des têtes était autorisé !

Nous déjeunons assez tard d’un excellent barbecue dans lequel le riz, niché dans une section de bambou a cuit doucement. Pendant que nos habits sèchent, nous vaquons à nos occupations et une petite fille d’environ 7 ans s’aventure dans le lodge et malgré la langue, ma femme entame une partie endiablée de petits chevaux. Encore un moment très drôle et passionnant. En fin d’après-midi, nous retournons au village pour rendre visite au chef et lui remettre les fournitures scolaires que nous avons apportées avec nous. Notre guide nous sert d’interprète et le chef, âgé de 92 ans, nous raconte les traditions et le mode de fonctionnement des Ibans. Il va même jusqu’à enlever sa chemise pour nous expliquer la signification des nombreux tatouages recouvrant son dos et son torse. Beaucoup d’émotions se dégagent de ce moment authentique. Nous le quittons en le remerciant chaleureusement de ce court moment qu’il nous a consacré. Nous refaisons un tour du village avant de revenir au lodge pour y diner.

Nous dinons de produits locaux et préparons nos affaires, car le départ se fera de bonne heure le lendemain matin.

Publié dans Malaisie

Partager cet article

Repost0

PARC NATIONAL DE BATANG AI / KOTA KINABALU

Publié le par Neos

PARC NATIONAL DE BATANG AI / KOTA KINABALU

Mercredi 25 mars 2015

Nous sous réveillons assez tôt et le jour n’est même pas levé. En effet, il n’est pas question de rater notre avion pour KK qui décolle à 15h de Kuching.

C’est à 7h que nous prenons notre pirogue pour retrouver, après les 2h de navigation, notre taxi resté à l’embarcadère. La lumière du matin est superbe et nous profitons des derniers instants avant de retrouver la jungle urbaine !

Nous déjeunons à Lachau et récupérons nos valises avant que notre taxi nous laisse à l’aéroport. Et là, nous avons une petite sueur quand, au niveau de l’enregistrement, la jeune fille nous indique qu’elle ne retrouve pas notre n° de billet électronique dans son ordinateur. Après des recherches au niveau du bureau de la Malaysian Airlines, tout rentre dans l’ordre et nous pouvons monter dans l’avion. Nous faisons une escale technique à Sibu et pour 30 minutes d’arrêt, nous sommes obligés de descendre de l’avion, de passer au bureau de l’immigration, de faire un parcours dans l’aéroport, de repasser au bureau de l’immigration, et de revenir nous assoir à la même place dans l’avion … Ils sont fous ces malaisiens !

Nous arrivons juste avant 18h à Kota Kinabalu et notre taxi nous emmène à l’hôtel Jesselton. La douche que nous prenons, nous fait revenir encore plus dans notre monde ! Nous allons ensuite diner au Fook Yuen, snack chinois se trouvant juste à côté de notre hôtel. Nous flânons ensuite dans la ville et avant de retourner dormir, nous prenons un pot dans un joli bar qui propose avec les boissons des sucreries locales !

Publié dans Malaisie

Partager cet article

Repost0

KOTA KINABALU / KINABATANGAN RIVER

Publié le par Neos

KOTA KINABALU / KINABATANGAN RIVER

Jeudi 26 mars 2015

Lever à 4h du matin ! En effet, notre avion pour Sandakan décolle à 7h. Cette étape à KK était « forcément » nécessaire car il n’y a pas de vol direct entre Kuching et Sandakan, tout simplement.

Dès notre arrivée à Sandakan, notre taxi nous emmène au centre de réhabilitation des orangs-outangs de Sépilok. Ce centre, un des quatre sanctuaires au monde, accueille les singes orphelins ou blessés afin d’être réadaptés à la vie sauvage. Nous visitons la nurserie et pouvons les observer pendant le nourrissage. Nous retournons à Sandakan pour prendre notre bateau pour nous rendre sur la rivière Kinabatangan qui sera est notre destination des deux jours suivants. Ce fleuve est le plus long du Sabah et coule sur 560 km. L’idée d’aller sur cette rivière est d’approcher, encore une fois, la flore et la faune locale et plus particulièrement les singes.

Après une bonne heure de bateau, nous arrivons à l’Abai Jungle Lodge, bel endroit regroupant des petits chalets disséminés dans la forêt. Ici électricité et eau chaude : le luxe ! Nous déjeunons et prenons le temps de faire une petite sieste car la journée a commencé de bonne heure aujourd’hui. Vers 16h, nous prenons notre embarcation pour un premier safari photos. Nous remontons la rivière et le pilote fait le maximum pour nous approcher des berges à la recherche des singes. Nous trouvons assez rapidement des macaques sautant de branches en branches. Plus loin, ce sont des nasiques qui se prélassent en grignotant des feuilles. Au loin, un calao pie surveille tout ce beau monde ! Notre excellent guide fait rapidement arrêter le bateau car il nous dit avoir entendu un bruit bizarre (que nous n’avons évidemment pas entendu). Et nous voyons arriver un éléphanteau venant à la rivière dans le but de s’abreuver. Nous avons la chance d’assister à cette scène assez rare.

Après ce moment hors de l’ordinaire, nous faisons un tea-time dans le bateau. Il y a pire comme situation ! En revenant, alors que la nuit tombe, nous devinons dans les arbres les singes qui s’installent pour la nuit. Juste avant notre lodge, les arbres sont illuminés car ils hébergent des lucioles. Nous dinons et avant de rentrer dans nos chambres, notre guide nous propose de faire une balade nocturne à la découverte éventuelle d’’oiseaux. Et, ils en trouvent, alors que nous, nous ne voyons rien !

Publié dans Malaisie

Partager cet article

Repost0

KINABATANGAN RIVER

Publié le par Neos

KINABATANGAN RIVER

Vendredi 27 mars 2015

Nous partons une nouvelle fois sur la rivière alors que le soleil se lève à peine. Nous explorons une autre partie de la rivière en naviguant sur un de ses nombreux bras. Nous voyons quelques macaques, un varan endormi sur une branche quasiment au-dessus de notre bateau. Nous prenons le temps de participer au réveil de la nature. Moment intemporel. En revenant au lodge, nous entendons des cris d’orangs-outangs, mais nous n’arriverons pas à les voir. Dommage.

Le petit déjeuner est servi sur une terrasse nichée dans la forêt et c’est fort agréable de prendre le temps de manger dans ces conditions. Après avoir fait notre toilette, nous partons dans la forêt pour planter un arbre. En effet, le gestionnaire du lodge s’oblige à planter un arbre par touriste dans le cadre de la gestion de la forêt. Cette initiative est à souligner. Nous allons ensuite dans le village se trouvant sur la rive en face de notre lodge pour déjeuner juste après en avoir fait le tour. Et tout comme la veille, nous faisons une petite sieste avant de repartir pour un nouveau safari en fin d’après-midi. Nous retrouvons les macaques et les nasiques.

Nous dinons de plats locaux et nous prolongeons la soirée car ce sera la dernière. Le lendemain … c’est le retour en France.

Publié dans Malaisie

Partager cet article

Repost0