TRINIDAD

Publié le par Neos

TRINIDAD

Mercredi 20 février 2013

Nous nous levons vers 7h. Juste à côté de notre logis, une école de formation d’instituteurs bruisse déjà de mille exclamations. Comme nous en avons pris l’habitude, nous partons à la découverte des quartiers avoisinants. La ville s’éveille doucement et les ruelles commencent à s’animer. Après le petit déjeuner, nous partons à pied à notre rendez-vous. Nous avons réservé une excursion dans le Gran Parque Natural de Topes de Collantes. C’est en 4x4 que nous partons avec un guide dans cette station située à 20 km au nord de Trinidad. On y trouve plusieurs circuits de randonnée avec cascades et piscines naturelles.

Après avoir satisfait aux démarches administratives à l’entrée du parc, nous entreprenons une balade le long du Rio Melodioso se trouvant au Parque Guanayara. Cette promenade bucolique de 3h va nous permettre de découvrir la faune et la flore locale. Nous cheminons parmi les caféiers et nous avons la chance de voir un tocororo, oiseau emblème de cuba, qui dit-on, a le plumage aux couleurs du pays. Nos pas nous conduisent à une cascade et un peu plus loin à une piscine naturelle dans laquelle nous nous baignons, même si l’eau est relativement fraiche ! Nous déjeunons vers 13h et nous revenons ensuite à Trinidad.

Notre guide, étant libre l’après-midi, nous propose de nous faire visiter sa ville. C’est ainsi que nous flânons dans les ruelles pavées de galets à la rencontre des habitants. Nous entrons dans une alimentation d’état pour comprendre le système de rationnement et c’est ainsi que notre guide nous montre un carnet et nous explique son fonctionnement. Nos grands-parents y retrouveraient certainement des souvenirs douloureux …

Nous prenons un verre à la casa de la Musica avec notre guide avant de le quitter. Il a été d’une très grande gentillesse et très serviable, à l’image de beaucoup de cubains que nous avons rencontrés. Au hasard d’une rue, nous entrons dans une école pour handicapés et après avoir écouté la directrice nous parler de son quotidien, nous retournons rapidement à l’hôtel pour prendre les cahiers et crayons que nous avions emportés avec nous afin de les remettre à une école. Petite goutte dans l’océan, mais grands sourires en remerciements.

Après s’être rafraichi à notre logement, nous repartons en ville pour le dîner. En préparant notre voyage, nous avions repéré le Paladar Davimart et nous ne sommes pas déçus. Le cadre, la cuisine et l’ambiance sont au rendez-vous et c’est une excellente soirée que nous passons.

Publié dans Cuba

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article