ELOUNDA

Publié le par Neos

Samedi 1er août 2020

 

La journée ne commence pas très bien … Le petit déjeuner proposé par l’hôtel est sous forme de box d’avion et la qualité n’est pas au rendez-vous. On n’en mourra pas, mais cela choque mon rapport au bon goût. Nous prenons la voiture pour aller à quelques kilomètres de là : le village de Plaka pour embarquer vers l’île de Spinalonga : l’île des lépreux. Nous arrivons vers 9h pour le 1er départ qui est … à 10h ! Trop fort ! Nous patientons en prenant un café en terrasse. Après avoir rempli quelques papiers assurant que nous sommes en bonne santé, nous prenons enfin le bateau avec un couple de français et ses enfants. En arrivant, le batelier nous indique que le temps de visite est limité à 1h afin de respecter la jauge COVID sur l’île … Ca va être juste, mais nous sommes obligés de nous plier à la règle.

 

Cette puissante et superbe forteresse vénitienne, construite en 1579, protège l'accès du golfe. A partir de 1903 et jusqu’en 1957, l'île de Spinalonga fut une léproserie (en fait un vrai camp de détention aux conditions humaines et sanitaires lamentables). Il faut lire le roman de Victoria Hislop « L'île des oubliés » qui raconte avec émotion son histoire. La conservation et les diverses restaurations permettent de bien imaginer la configuration des lieux. Les cheminements proposés, incitent à bien découvrir les divers bâtiments et la lumière du matin donne de belles photos. 1h après, retour à l’embarcadère pour reprendre le bateau vers Plaka. Nous avons fait une très belle, mais trop courte visite.  Au lieu de revenir directement à Elounda, nous empruntons la route conduisant à Vrouchas pour faire un tour dans l’arrière-pays. Nous nous arrêtons à un belvédère pour avoir une magnifique vue sur la baie et sur l’île. Un peu plus loin, nous admirons des moulins à vent en parfait état. Ils ont été réhabilités par un couple d’autrichiens, il y a un couple d’année.

Au retour, nous déjeunons dans une taverne familiale et restons à l’hôtel en ce début d’après-midi car la température demande à rester à l’ombre ! Vers 16h, nous reprenons la voiture car une activité intense nous attend : baignade et farniente à la mer ! Nous rejoignons la presqu’île de Kolokitha et après avoir emprunté une courte route en terre, nous laissons la voiture sur le petit parking avant de rejoindre une jolie petite plage de sable fin. Un peu de monde mais la pression est tout à fait raisonnable. Nous nous baignons avec grand plaisir et restons quelque temps à ne rien faire sur la plage. C’est bien !

 

Le soir, nous dînons dans l’un des meilleurs restaurants que nous avons fréquentés : Palio Kantouni à Elounda. Après cette excellente journée, retour à l’hôtel.

Publié dans Crète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article