Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

guatemala

RIO DULCE / LIVINGSTON

Publié le par Neos

RIO DULCE / LIVINGSTON

Jeudi 12 mars 2009

Quelque chose d’incroyable : pas d’heure imposée pour se lever !

En effet, nous avons décidé de faire un break dans notre voyage, halte aux cadences infernales ! Aujourd’hui et demain seront sur un rythme calme, nous en avons bien besoin. Vers 10h 30, nous quittons notre hôtel pour nous rendre à l’hacienda Tijax où nous allons faire une promenade dans la forêt aménagée avec des ponts suspendus et des tyroliennes : grande partie de rigolade. Après ce moment fort, nous profitons de la piscine avant de prendre le repas de midi.

Nous prenons ensuite le bateau pour aller voir El Castillo de San Felipe. Ce château espagnol du XVIIème siècle, construit à l’entrée de l’immense lac Izabal défendait les populations contre les pirates (comme Sir Françis Drake). Entièrement restauré, il est maintenant un lieu de détente pour les familles locales.

Nous faisons demi-tour pour descendre le Rio jusqu’à Livingston. Nous avons décidé, contrairement à beaucoup de touristes, de passer une nuit dans cette enclave noire, pour mieux la découvrir et s’imprégner de son ambiance.

La descente du fleuve est merveilleuse. Notre capitaine fait des tours et des détours pour nous faire découvrir la faune et la flore Nous naviguons au milieu des grandes aigrettes, des cormorans, des pélicans et des mouettes. Nous nous arrêtons dans les nénuphars pour observer un oiseau qui marche sur l’eau ! Plus loin, nous longeons les habitations du bord du fleuve et les habitants nous font de grands signes amicaux. A la sortie du golfete, une petite source d’eau chaude sulfurée accueille une douzaine de femmes qui rigolent et papotent.

Nous avons prévu de nous arrêter à Ak’Tenamit, village géré par une association qui forme les indiens du coin aux métiers du tourisme et l’artisanat régional. Nous visitons l’école et écoutons avec intérêt le professeur qui nous donne les éléments clés du système éducatif mis en place ici. Nous lui remettons les fournitures scolaires qui voyagent avec nous depuis la France, pour nous cela fait quelques kilos en moins et pour eux quelques ressources en plus, mais surtout cela engendre un grand sourire sur tous les visages de l’assemblée.

Nous arrivons à Livingston à la tombée de la nuit et prenons nos quartiers à la Posada El Delfin, charmant hôtel sur la rive du fleuve. Seul petit souci, vite réglé, la pression de l’eau sous la douche, est égal à un filet d’eau dans le désert !!

Nous dînons en ville et profitons de la température agréable pour flâner dans les agréables rues animées.

Publié dans Guatemala

Partager cet article
Repost0

LIVINGSTON

Publié le par Neos

LIVINGSTON

Vendredi 13 mars 2009

C’est une grosse grosse pluie qui nous réveille. Nous prenons notre petit déjeuner en face de l’hôtel dans un petit restaurant sympathique. Ils sont un peu débordés, mais avec de la patience, on arrive à tout !

Nous prenons notre bateau pour nous rendre aux cascades de Los Sietes Altares. Il s’agit d’une série de chutes et de bassins qui s’échelonnent le long du Rio. A l’entrée, un gardien nous attend. Ce personnage a une vraie faconde et le détour ne vaut rien que pour lui ! Bordés d’une épaisse végétation tropicale, la dernière chute est la plus impressionnante et on peut même se baigner dans une piscine d’eau naturelle.

Nous reprenons notre bateau pour aller à la Playa Blanca. Cette plage privée, inaccessible à pied est une plage de sable blanc digne des plus belles cartes postales. Nous prenons un peu de bon temps, entre baignade, farniente et pique-nique.

En fin d’après midi, le vent se lève et nous décidons de rentrer à Livingston. C’est un peu (beaucoup) balloté et un peu (beaucoup) mouillé que nous revenons à notre hôtel. Dans la soirée, nous nous promenons encore dans le village et nous dinons chez Margoth. Notre repas est accompagnée d’un concert de musique caribéenne improvisée, un vrai régal !

Publié dans Guatemala

Partager cet article
Repost0

LIVINGSTON / QUIRIGUA / COPAN

Publié le par Neos

LIVINGSTON / QUIRIGUA / COPAN

Samedi 14 mars 2009

Il est un peu difficile de reprendre le rythme, mais quand faut y aller, faut y aller !

Départ à 8h30 pour Puerto Barrios, afin de retrouver Oscar, notre chauffeur. Nous découvrons ce port bruyant, déglingué et animé à la vue d’une énorme porte-containers qui embarque des tonnes de bananes. Ce port a été créé à la fin du XIXème siècle par l’ex-United Fruit Company qui avait le monopole du marché de la banane avec presque 80% de la production mondiale grâce à ses 180 000 ha de plantation au Guatemala ! Son poids économique et son influence politique donna le terme « république bananière ».

Nous rejoignons le site de Quirigua perdu au milieu … des bananeraies. Le site est renommé pour ses stèles remarquablement travaillées. De gigantesques monolithes de grès brun s’élèvent jusqu’à 10,5 m comme d’antiques sentinelles, dans un parc tropical paisible et soigné. Nous sommes charmés par cette ambiance tranquille et prenons un réel plaisir à découvrir une partie de l’histoire maya racontée à travers les glyphes et les sculptures. Quirigua est une étape indispensable pour comprendre le monde maya.

Nous ne sommes qu’à 50 km de Copan à vol d’oiseau, mais il nous faudra faire 175 km par la route pour y arriver.

Le passage de la frontière est assez « artisanal ». Nous pensions qu’il y aurait des militaires partout et que notre bus serait visité sérieusement. Rien de tout cela, il suffit de payer la taxe touristique permettant de se rendre uniquement sur le site maya et hop, le tour est joué.

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à Copan, petit village situé à 1 km des ruines. Nous faisons une halte sur son parque central pour nous promener dans les ruelles animées, bordées d’étals de baba cools vendant leur artisanat de pacotille. La population est composée de métis qui n’ont rien à voir avec les anciens mayas ; très peu d’indien ici.

Nous dinons en ville et rentrons ensuite à la Posada Real, très bel hôtel et très accueillant.

Publié dans Guatemala

Partager cet article
Repost0

COPAN / GUATEMALA CIUDAD

Publié le par Neos

COPAN / GUATEMALA CIUDAD

Dimanche 15 mars 2009

Excentrées par rapport aux autres grandes citées, les ruines de Copan se situent à l’extrême sud du monde maya. Copan est un site de premier ordre sur le plan scientifique. En effet, l’endroit devint très tôt, une sorte de laboratoire en plein air de l’astronomie maya. L’âge d’or de la cité coïncide avec deux règnes : ceux des rois Jaguar qui fume et Dix-huit Lapin.

Nous commençons la visite par le temple 16 qui fut construit sur un temple plus ancien. Il abrite le templo des Sol. A la perpendiculaire, des habitations, ornées de divinités, bordent la place. Au pied du temple, l’autel Q nous dévoile la séquence dynastique des 16 souverains de Copan, chacun assis en tailleur sur son propre nom. En passant devant El Cementario, nous accédons à la tombe du roi Madrugada avec sa superbe voute maya très bien conservée.

La place des Jaguars qui était réservée au VIP, s’ouvre ensuite à nous. Des vestiges gisent ça et là. Mais ce qui est remarquable sur cet ensemble, est sa sérénité. En haut de gradin, on imagine l’entrée du temple gardé par une mâchoire d’un monstre géant.

En continuant, nous avons une vue plongeante sur la plaza Central et son magnifique jeu de pelote. Ce jeu constituait pour les joueurs à faire passe rune balle dans un anneau sans la toucher avec les pieds et les mains. Selon le rituel, le gagnant était sacrifié. Ainsi, il pouvait aller combattre les forces se trouvant dans le monde souterrain.

Nos yeux se posent ensuite sur l’escalier Hiéroglyphique qui retrace l’histoire politique de la ville jusqu’en 743.

La stèle la plus étonnante est la C, qui représente le roi Dix-huit Lapin, jeune et imberbe sur une face et dans sa vieillesse sur l’autre avec une barbe. Les couleurs sont particulièrement bien conservées. Notre visite s’achève par le musée du site qui regroupe les pièces originales vues quelques instants auparavant.

Après le déjeuner nous prenons la route pour Guatemala Ciudad. Nous arrivons en fin de soirée pour nous installer à notre hôtel. Notre nuit sera courte car notre avion pour la France décolle de bonne heure.

Publié dans Guatemala

Partager cet article
Repost0

GUATEMALA CIUDAD / DALLAS / PARIS

Publié le par Neos

GUATEMALA CIUDAD / DALLAS / PARIS

Lundi 16 mars 2009

Une journée terrible s’annonce : de l’avion, de l’attente en transit, de l’avion à nouveau !

Nous quittons le pays à 7h du matin. Comme à l’aller, nous allons subir les questions absurdes de nos amis américains lors du passage de l’émigration à Dallas.Nous avons le temps de déjeuner, de lire, de faire des mots croisés … de glander dans l’aéroport américain.

Nous décollons vers 17h pour une longue nuit à bord.

Que retiendrons-nous de ces 15 jours passés dans ce pays qui nous était totalement inconnu. En fermant les yeux, nous reverrons les paysages avec ses volcans dominateurs, nous reverrons Antigua, ville qui a une vraie âme et dans laquelle il fait bon se promener. Nous nous souviendrons des marchés aux multiples couleurs et sourires. Nous reverrons avec bonheur les visages des garifunas.

Les mayas et leurs cités capitales, ne nous ont pas livré tous leurs secrets, loin de là, mais ce qui est sûr, c’est que ce voyage nous a fait découvrir une civilisation étonnante par ses connaissances et son organisation.

Un grand merci à Antonio, notre guide, qui nous a fait comprendre un peu mieux le Guatemala d’aujourd’hui et celui d’hier.

« L’histoire de l’homme tient dans une goutte de sueur et dans une goutte de rêve … ». Cet extrait de "Trois des Quatre soleils" de MG Asturias clôture ce voyage … avant que nous ouvrions les portes du prochain !

Publié dans Guatemala

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3