LE CAIRE

Publié le par Neos

Samedi 9 novembre 2019

 

Le programme de notre dernière journée est alléchant et c’est par la visite de la mosquée d'Amr Ibn al-Aas que nous commençons celle-ci.

 

En 640 après JC, le Général Amr Ibn Al-Aas emmena jusqu'en Egypte l'armée du Califat islamique Rashidun. L'armée musulmane assiégea le fort de Babylone, dont les ruines sont encore visibles de nos jours dans le quartier copte du Caire. Cette mosquée, construite à l'endroit où était installée la tente du Général. Elle est la première mosquée du continent africain.

 

Nous continuons la matinée par la visite du très beau musée copte de la ville. Il se cache derrière une imposante tour circulaire, vestige de l'enceinte romaine, au bout d'un agréable jardin. La splendide construction qui l'abrite comporte des éléments architecturaux prélevés sur divers édifices coptes voués à la destruction. Ce musée expose la collection d'objets coptes la plus complète du monde.

Nous complétons cette visite par un détour à l’église copte Saint-Serge. C’est l’une des plus anciennes églises chrétienne, construite vers le IIIème siècle après JC. L’église a été nommée ainsi hommage à un ancien général de guerre qui s’est converti au christianisme. Les chrétiens ont édifié une église à cet emplacement précisément car selon la croyance, c’est dans ce lieu où se trouvait une grotte auparavant que la Sainte Famille se serait réfugiée lors de la fuite en Egypte.

 

Après cette matinée riche en découverte, nous partons vers le souk du Caire (nous aimons bien magasiner !). La circulation es toujours dense, mais somme toute assez fluide. Nous arrivons sur la place de la mosquée Al Hussein et nous déjeunons dans un petit restaurant bordant celle-ci. Après ce moment de repos, nous partons à la découverte du souk et de ses petites ruelles. Nous prenons le temps d’acheter un petit tapis à un prix tout à fait raisonnable. Un thé à la menthe plus loin, nous reprenons notre taxi pour se diriger vers l’attraction culminante de la journée : le musée du Caire !

 

Il est un endroit magique, bien que ne mettant pas du tout en valeur les innombrables objets présentés. Un nouveau musée est en construction pour le remplacer et ouvrira en … 2015 !

 

Le musée égyptien du Caire abrite la plus vaste, la plus riche et la plus complète collection d'antiquités pharaoniques au monde sur une période de cinq mille ans. Cette collection est plus ou moins présentée par ordre chronologique.

Elle comprend notamment les momies de certains pharaons, les objets provenant des tombes des rois et des membres des familles royales du Moyen Empire, les objets provenant de la tombe de Toutankhamon et les collections d'objets provenant des palais royaux (entre autres !)

 

On pourrait y passer une semaine, mais ce sera pour une autre fois ! Fafi nous présente les essentiels : des statuts représentant le peuple, le statuaire d’Akhenaton, les magnifiques objets de la tombe de Toutankhamon. Nous allons évidemment voir la salle des momies qui est très impressionnante.  

 

A l’extérieur, dans le jardin, se trouve le mausolée édifié en l'honneur d'Auguste Mariette. Il a été, en 1858, le premier directeur des antiquités égyptiennes. Il a également fondé à Boulaq le premier musée d'antiquités égyptiennes, inauguré par Ismaïl Pacha en 1863. Aussi, lorsque le "Mamour" s'éteint au Caire, le 18 janvier 1881, l'Égypte lui fera-t-elle des funérailles nationales.

 

Après cette superbe journée, nous revenons à l’hôtel et nous prenons congé de Fafi qui fut plus qu’une guide. Nous avons aussi partagé notre quotidien respectif, ce qui nous a permis de mieux comprendre les sociétés dans lesquelles nous vivons. C’est aussi ça le voyage !

 

Nous dinons dans le quartier et préparons nos valises car nous quittons l’hôtel de bonne heure demain.

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article