BARICHARA

Publié le par Neos

Jeudi 14 mars 2019

 

Nous prenons le petit déjeuner sur la terrasse extérieure et c’est quand même le bonheur ! A 8h30, le départ sonne pour notre activité du matin : randonnée pédestre jusqu’au petit village de Guane en empruntant le Camiño Real. 9 km pour découvrir la faune et la flore. Et puis faire de l’exercice ne peut que nous faire du bien, parce qu’avec ce que nous mangeons, on va finir par devoir changer la garde-robe !

 

Avant de marcher, nous visitons la chapelle Santa Barbara qui est aussi simple de l’intérieur que de l’extérieur. Le départ du chemin est situé non loin du mirador, en haut de la ville. Il débute par un beau panorama sur la vallée, puis il serpente au milieu des champs . Nous apercevons un superbe oiseaux, le barranquero et nous profitons de la flore avec les castagnetos (arbres, à fleurs jaunes dont les graines forment des castagnettes), nous rencontrons un berger avec ses chèvres … Nous marchons aux pas du sénateur pour profiter pleinement de ces bons moments et des explications de Jéronimo. Au 2/3 du parcours, nous faisons une halte chez Térésa pour se désaltérer. Elle présente une petite collection de fossiles et vend aussi quelques objets artisanaux que sa fille fabrique. La ferme est pauvre et les bâtiments sont fatigués, mais elle est accueillante et apaisante.

 

Nous arrivons à Guane, joli petit village aux ruelles pavées et … vides. Mais où sont les habitants ? Nous avons l’impression d’être seuls sur la place centrale ! Ce village est empreint de la culture Guane où les indigènes ont été massacrés par les espagnols. Nous visitons le petit musée archéologique, mais tout le monde l'appelle musée de la momie parce que... y'a une momie ! Ce n'est pas l'attraction du siècle, et le plus intéressant du musée reste sa partie fossile en nombre impressionnant (plus de 8 000 pièces intéressantes). La deuxième partie du musée retrace l'arrivée des indigènes (la momie est celle du cacique du coin), la colonisation espagnole... La vieille dame qui s'occupe de la visite raconte ce qu'elle sait avec enthousiasme ! La visite dure environ 30 minutes.

 

Nous revenons à Barichara en tuc-tuc, véhicule standard ici. Un bon moment de rigolade ! Nous déjeunons dans la cantine de Jéronimo et testons la Chicha (boisson fermentée à base de maïs) et le Guarapo (boisson fermentée à base de canne à sucre). Ces deux boissons ne nous laisseront pas un souvenir impérissable et le cou de chèvre farci que nous mangeons est bon (et copieux !).

 

Après le déjeuner, direction une fabrique artisanale de tuiles en terre cuite. Une nouvelle aventure s’ouvre à nous ! Ramon, l’artisan nous reçoit sur la terrasse ombragée de sa maison et nous raconte son aventure. Comment il a réussi à fédérer les familles de la vallée pour sauver cette activité, comment il a réussi à faire en sorte que ce patrimoine vivant soit préservé en recevant les écoles de la région en vue de transmettre son savoir et surtout sa passion. Car l’homme est passionné et passionnant ! Tout en visitant les installations, il nous raconte les étapes de la fabrication des tuiles. A son regard, on perçoit bien que ses tuiles sont toute sa vie ! Et nous voilà entraînés dans la fabrication d’une tuile, sur laquelle chacun laissera son empreinte de main. Une fois cuite, elle rejoindra sa collection ! Un après-midi riche en découverte et surtout riche d’avoir partagé quelques instants avec Ramon, un homme fier de son savoir-faire.

 

Le soir, nous trouvons un petit restaurant qui propose des salades. Hourra ! Ensuite, la nuit douce nous emportera au pays des songes …

 

Publié dans Colombie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article