BASSE TERRE

Publié le par Neos

Samedi 3 novembre 2018

 

Le réveil sonne de (très) bonne heure car nous avons en projet d’aller passer la journée à la Désirade … La météo sur Pointe à Pitre est désastreuse, vent et pluie ont rythmé notre nuit. Je regarde sur Internet et je vois que le temps est le même sur la Désirade. Avec une mer qui n’est pas facile par beau temps, je n’ose imaginer comment elle est quand il ne fait pas beau. La mort dans l’âme nous décidons de renoncer et de faire autre chose de notre journée.

Nous prenons donc du temps pour le petit-déjeuner et décidons de partir passer la journée sur Basse Terre. Notre 1ère halte est pour la Kassaverie artisanale de Morne Bourg (bien plus authentique que celle de Capesterre Belle-Eau) située dans les hauts de Petits-Bourg. Une femme et sa mère (84 ans) sont en pleine préparation de kassav, galette mince à base de farine de manioc et fourrée de coco râpée. Elles seront vendues dans la journée sur les différents marchés de la région. Nous prenons le temps de discuter et de déguster. Nous faisons ensuite une halte photos à l’allée Dumanoir et ses célèbres palmiers royaux.

En arrivant à Basse-Terre, nous constatons qu’il se tient marché. Ni une, ni deux, nous stoppons notre bolide pour aller y faire un tour, à la découverte des étals de fruits et légumes, de tissus et autres produits artisanaux à déguster (avec modération !). La halle est colorée et l’ambiance est joyeuse : tout ce que nous aimons. Nous en profitons pour acheter notre pique-nique du jour et je fais quelques portraits de vendeuses pour l’album photos.

 

L’objectif suivant est la plage de la Perle pour nous y baigner et déjeuner. Malheureusement, en arrivant sur place, le ciel nous tombe sur la tête et comme il n’y a pas de carbet pour s’abriter, nous revenons sur Deshaies pour trouver un endroit abrité pour déjeuner. C’est sous le porche de la petite église que nous trouvons refuge ! Celle-ci se trouve juste à côté du commissariat d’Honoré, capitale de l’île de Sainte-Marie, île imaginaire des Caraïbes, théâtre de la série télévisée de France 2 « Meurtres au paradis ».

Après le repas, nous partons pour le jardin botanique, propriété de 5 hectares, ayant appartenue à Coluche. Aujourd’hui, le parc floral et animalier propose une grande variété de plantes tropicales et de multiples paysages et animaux. Superbe parc que nous visitons en jouant avec les diverses ondées qui rythment notre parcours.  Nous y passons un très bon moment. J’arrive même à faire un gros plan d’un Colibri, trop fort !

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons à la boutique de la distillerie Séverin qui … n’en propose pas ! Un conflit entre les actionnaires empêche les uns d’utiliser le nom et les autres d’utiliser les locaux ! En discutant avec l’un des héritiers actionnaires, nous comprenons que le litige va encore être long à régler.

 

Le soir, nous dînons chez une amie de succulents plats locaux. Un vrai délice. A demain !

Publié dans Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article