ANTANANARIVO / MIANDRIVAZO

Publié le par Neos

Dimanche 9 avril 2017

Après une courte nuit (je sens que je vais le redire plusieurs fois !), nous prenons notre petit déjeuner vers 7h du matin sur la terrasse dans le jardin. La propriétaire, que nous n’avons pas vu la veille, vient nous accueillir et discuter avec nous de notre séjour. Le contact est très charmant et agréable. L’adresse est à retenir.

Ziva, notre guide-chauffeur arrive vers 8h et le premier contact est bon. Nous allons passer 15 jours ensemble et il est important que le courant passe bien. Il nous explique que nous allons avoir une grande journée de route et qu’il va nous falloir environ 7 à 8h pour parcourir les quelques 400 km qui nous séparent de notre destination du jour. Nous le savions et cela ne nous effraie pas car cela va nous permettre de découvrir le pays en traversant les hauts plateaux avec ses vastes étendues de champs de rizières disposées en terrasses et ses petits villages typiques où les maisons traditionnelles sont construites en terre rouge.

En quittant Tana, nous apercevons au loin le palais de la Reine (Rova) qui était la demeure officielle des souverains de Madagascar au XIX siècle. Sur la route, nous faisons quelques arrêts photos pour fixer sur la pellicule la beauté des paysages avec la multitude de rizières.
Nous faisons une halte dans le village d’Ambatolampy pour visiter une fabrique artisanale de marmites malgaches en aluminium. Malheureusement, nous sommes un dimanche (qui plus est, celui des Rameaux) et les fabriques ne fonctionnent pas. Nous arrivons quand même à en visiter une sans activité et à avoir des explications sur les méthodes employées.
Pour déjeuner, nous disons à Ziva que nous sommes tout à fait disposés à manger dans un hotely au bord de la route. Il s’agit de petites « gargotes » proposant un ou deux plats au choix (zébu ou porc en sauce avec du riz) et éventuellement un dessert pour 3000 à 4000 Ariary (1 à 1.30 euros). Cela nous convient parfaitement.

L’après-midi, nous continuons vers l’ouest et ses grandes étendues vallonnées couvertes de savane. Tout au long de la route, nous voyons de longues files de marcheurs qui reviennent ou vont au village voisin. Le moyen de locomotion le plus utilisé est bien la marche à pied. Le malgache est un marcheur, car il n’a pas d’autre solution pour se déplacer… Nous arrivons à Miandrivazo vers 17h30 un peu « sonnés » de toute cette route et nous prenons possession de notre chambre à l’hôtel « Princesse Tsiribihina » avec plaisir. Après une bonne douche et un moment de repos, nous dinons à l’hôtel qui se trouve à l’écart de la ville (de toute façon, le choix ici est restreint !).
Nous éteignons la lumière de bonne heure et nous allons vite comprendre que notre séjour se fera au même rythme que celui du soleil.

Publié dans Madagascar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article