BUDAPEST (partie PEST)

Publié le par Neos

Jeudi 29 décembre 2016

On prend les mêmes et on recommence !

Ce matin, nous partons à la découverte de la grande synagogue de la rue Dohány. La communauté juive a depuis toujours occupé une place d'importance à Budapest. Avant l'holocauste, près de 30% de la population était juive et 125 synagogues fonctionnaient dans la capitale hongroise. Bien qu'une partie importante de la population n'aie malheureusement pas survécu aux horreurs de la deuxième guerre mondiale, une communauté relativement importante a réussi a survécu aux différentes dictatures qu'a traversé la Hongrie.

La plus grande synagogue d'Europe construite entre 1854 et 1859 est d'inspiration byzantino-mauresque, c'est un bel édifice en briques colorées, surmonté de deux tours à bulbe. Une visite guidée en français est proposée et nous ne manquons pas d’en profiter afin d’en apprendre un peu plus sur l’architecture et l’histoire de ce lieu. Elle n’a pas une forme classique, mais plutôt une organisation équivalente à celle d’une église catholique. À l'intérieur, on remarque les deux étages de galeries en bois, les deux chandeliers (1,5 tonne chacun), la richesse des décorations de la voûte et l'arche d'alliance vers laquelle le regard se porte dès l'entrée (on y conserve la Torah, rouleau de parchemin portant la loi de Moïse). Nous continuons la visite par le jardin du souvenir, cimetière se trouvant dans l’enceinte de la synagogue, ce qui est aussi étonnant car d’habitude les cimetières juifs sont éloignés des lieux de culte. Plus loin, un arbre du souvenir en métal et en forme de saule pleureur porte sur chaque feuille le nom de personnes ayant perdu la vie durant l’Holocauste …

Après cette visite émouvante, nous poursuivons notre périple du jour par le fameux New-York Café. Ce palais fut construit entre 1891 et 1895 pour une compagnie d'assurances américaine. Le café fut au début du XXe siècle, un des lieux de rendez-vous les plus prisés de bon nombre de journalistes, écrivains et poètes. Et il faut le voir, y entrer pour passer un moment un peu hors du temps. L’intérieur du café est décoré avec tant de goût et de richesse qu’on en a un peu le souffle coupé ! Les murs sont décorés de fresques et de dorures, le sol est en marbre et d’élégantes colonnes s’élèvent vers le plafond.

Après le déjeuner, nous partons pour notre activité de l’après-midi : les bains Széchényi. Nous prenons les transports en commun pour y aller car à pieds, ça fait un peu de chemin ! Nous arrivons sur la place des Héros. On peut apercevoir le Musée des Beaux-arts qui est fermé pour travaux (dommage pour nous !). En son centre trône le monument du millénaire. Il commémore les mille ans de la conquête magyare et fut inauguré en 1896. Cette colonne haute de 36 m et surmontée de l'archange Gabriel portant la couronne hongroise et la croix apostolique s'élance triomphalement vers le ciel. Et sous le soleil, c’est beau ! Un peu plus loin, nous allons voir le château de Vajdahunyad qui est vraiment curieux avec ses styles architecturaux (roman, gothique, Renaissance et baroque).

Enfin, nous arrivons aux bains Széchényi … et ça se mérite ! En effet, beaucoup de touristes et de locaux font la queue à la caisse, aux cabines, au comptoir de location des serviettes (il vaut mieux venir avec, on saute une étape comme ça !) et aux casiers automatiques, qui le furent certainement un jour... Le parcours pour arriver aux bassins est un peu chaotique, mais avec de la bonne volonté on y arrive.

La décoration est rococo, que ce soit à l'intérieur des bains ou dans la piscine extérieure. Nous décidons (même pas peur) d’aller nous baigner dehors. La température extérieure est de 3°. Vêtus de nos seuls maillots de bain, ça pique un peu quand même ! Nous nous immergeons dans un premier bassin dont l’eau est à 38°, ça va tout de suite mieux. Après 2 heures passées dans les différents bassins et autres sauna, nous décidons de refaire un tour en extérieur. Se baigner alors que la nuit est tombée est tout simplement génial !

Retour à l’hôtel pour se faire beau et direction la basilique Saint Etienne pour notre concert. Comme c’est une journée au grand air, nous décidons de diner sur le marché de Noël se trouvant sur le parvis. Il ne fait que 0°, on est des warriors ! Le concert nous offre des œuvres classiques dans un magnifique écrin. Après cette très belle soirée, nous reprenons le métro pour aller au dodo.

Publié dans Budapest

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article