FLORENCE

Publié le par Neos

FLORENCE

Lundi 7 mars 2016

Nous décollons de Roissy CDG en tout début d’après-midi sous un ciel maussade. Ce n’est pas grave, nous nous disons qu’en vacances, il fait toujours beau !

C’est vers 16h00 que notre avion atterrit sur la piste de l’aéroport de Florence. Et quel atterrissage … En effet, la piste est très courte et le freinage est sévère. Le pilote n’a même pas jugé utile de prévenir les passagers !

Après avoir pris le bus-navette vers le centre (à privilégier car pas cher, par rapport à un taxi), nous prenons possession de notre chambre. Nous partons ensuite récupérer la Firenza Card que nous avions achetée par Internet. Cette carte donne accès pendant 72h à 72 monuments de la ville et évite de faire la queue. Nous ne les ferons pas tous ! Cela permet d’économiser un peu sur les entrées des sites, si on sait bien programmer ses visites et surtout bien équilibrer son programme pour éviter l’overdose ! Comme toujours tout se calcule. Elle n’est ni bien, ni pas bien. Pour ce qui nous concerne, son achat fut pertinent, car nous nous sommes organisés « pour » !

Ensuite, nous nous arrêtons à Officina Profumo Farmaceutica. C’est une ancienne officine d'apothicaire italienne devenue une maison de parfum et de soins corporels. Ouverte en 1612 par des moines dominicains, cette pharmacie-parfumerie est la plus ancienne du monde occidental encore en activité. Nos pas nous conduisent inévitablement sur la Piazza del Duomo, carrefour central au cœur de la vieille ville. Vision extraordinaire de ce monument gigantesque et étonnant. Quel que soit l’endroit où vous allez, vous passez systématiquement devant cette cathédrale ! Après quelques photos, nous continuons vers le Ponte Vecchio, autre monument emblématique de Florence. Là-aussi, quelques photos du pont et de l’Arno au soleil couchant, avant de revenir vers l’hôtel.

Nous allons diner dans un petit restaurant familial, situé juste à côté de notre hébergement. On y côtoie des touristes asiatiques (de toute façon, il y en a partout !), mais surtout des habitués et c’est à ça qu’on sait qu’on ne s’est pas trompé d’endroit. L’accueil est sympa et la cuisine est simple, tout ce qu’il nous faut !

Publié dans Florence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article