LES 3 ILETS ET LES ANSES D’ARLET

Publié le par Neos

LES 3 ILETS ET LES ANSES D’ARLET

Mardi 10 novembre 2015

Réveil vers 6h30, on ne dirait pas que nous sommes en vacances ! Aujourd’hui nous irons du côté de la mer des Antilles.

Comme notre route passe par Le Robert, nous faisons une halte au marché qui, selon les guides touristiques est un « gros marché » le mardi et le vendredi. C’est une erreur ! Il y a bien quelques étals, mais la halle est loin d’être « bondée ». Après une rapide visite du centre-bourg et du cimetière, avec ses caveaux parés de carreaux noirs et blancs, nous partons vers les 3 ilets. Quelques bouchons plus loin, aux abords de Fort-de-France, nous nous arrêtons au village de la Poterie abritant la plus vieille fabrique de briques creuses des Antilles françaises et des petites maisons occupées par des artisans et commerces touristiques, magasinage obligatoire, sans pour autant trouver « le souvenir qui tue ! ».

Nous avons prévu, ensuite, de visiter la Savane des esclaves, domaine de 2 ha mettant en scène un village « Antan Lontan » reconstitué. Visite guidée effectuée par une jolie jeune fille qui raconte le mode de vie ancestral du petit peuple martiniquais. La visite permet de découvrir un jardin de plantes médicinales avec les « trucs et astuces » des anciens d’ici. Instructif ma foi. Nous allons ensuite jusqu’à la pointe du Bout, nous immerger dans un village créole totalement dédié aux touristes et qui finalement n’a absolument rien de créole. Rapidement, nous partons découvrir l’Anse Noire. Après avoir descendu une bonne volée de marches, nous restons quelques instants sur la plage. Les fonds sous-marins de l’Anse Noire sont particulièrement jolis et peuplés notamment de gorgones, de grandes éponges tubulaires et de nombreux petits poissons colorés.
Reprise de la voiture, pour foncer déjeuner aux Anses d’Arlet dans un petit « lolo » que je connais bien : l’Aisance. Fréquenté majoritairement par les locaux nous y avons dégusté des poissons grillés de toute fraicheur, très copieux, bon marché mais surtout ambiance très "locale" ! Accueil admirable et très sympa.

Après un bon rhum arrangé en guise de dessert, nous continuons notre route vers le Diamant. Nous faisons un arrêt au mémorial Cap 110 qui rend en hommage aux victimes du dernier naufrage de navire négrier de l’histoire de la Martinique.

Nous rentrons ensuite gentiment sur la pointe de la Caravelle en faisant une halte sur la plage de Tartane pour se rafraichir un peu dans l’océan.

Publié dans Martinique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article