GEORGETOWN / TANAH RATA

Publié le par Neos

GEORGETOWN / TANAH RATA

Lundi 16 mars 2015

Notre journée démarre comme celle d’hier : un superbe petit déjeuner. Avant de partir vers notre nouvelle destination, nous passons un moment avec le directeur de l’hôtel qui nous raconte son parcours et sa passion pour son métier. Nous demandons à visiter la chambre d’ Eliane Devries (Catherine Deneuve dans le film Indochine de Régis Wargnier). Elle est restée en l’état (je parle de la chambre …).

Nous partons pour les Cameron Highlands en empruntant le Pulau Pinang Jambatan, long de 13,5 km et ouvert le 14 septembre 1985. L’autoroute est bordée de champs de palmiers à huile, Cette huile qui fait polémique. Peut-être y a-t-il derrière certains discours des aspects politiques (protectionnisme par rapport à d'autres sources d'huile), des aspects économiques (souhait de taxer les aliments riches en graisses saturées) ou encore des aspects écologiques (le problème de la déforestation dans les zones de palmier à huile, mais l'on pourrait peut-être en dire autant des zones de culture du soja ou encore des problèmes d'usage de l'eau avec la culture du maïs). Vaste sujet …

Nous faisons une première halte à Kuala Kangsar pour visiter la Mosquée Ubudiah. Coiffée d’un immense dôme doré en forme de bulbe, elle fut achevée en 1917 en raison de la 1ère guerre mondiale et de la pénurie de marbre en provenance d’Italie. L’entrée du sanctuaire est possible sous réserve de respecter les usages. Juste à côté se trouve l’Istana Kenangan (palais des Souvenirs), magnifique bâtiment fait de bois et de bambou tressé. C’est un musée qui propose des collections retraçant l’histoire du Perak. Nous déjeunons au bord de la rivière dans un restaurant « musulman ». Notre présence ne gêne nullement et les sourires de la population rendre ce moment très convivial, malgré la barrière de la langue. Nous « magasinons » un peu après ce repas avant de reprendre la route. La route est bordée de carrières d’extraction nécessaires aux nombreuses constructions de logements partout dans le pays. Et là, c’est le drame. Le moteur de notre taxi, présente des signes de faiblesse et décide unilatéralement de cesser de fonctionner … (Situation que nous avons déjà connue dans d’autres voyages !). Pas de réparation possible, c’est le circuit de refroidissement qui a lâché. Notre chauffeur arrive à joindre son bureau et ce dernier l’informe qu’un autre taxi va venir nous chercher pour finir la route. Après 2h30 d’attente, 2 taxis se présentent enfin et nous reprenons le cours de notre trajet.

Situées à 1600 mètres d’altitude, les Cameron Highlands offrent de l’air frais à tous ceux qui désirent se reposer de la chaleur humide et étouffante de Malaisie. Cette région est une bénédiction naturelle, une merveille de sérénité, aux paysages époustouflants, quoi que pas toujours … En effet les flancs de la vallée conduisant à Tanah Rata sont bordées de serres servant à la culture des légumes et fruits nourrissant une grande partie de la péninsule. Le paysage est « dévasté » et ne ressemble en rien aux photos que l’on trouve un peu partout dans les magazines et autres sites web.

Nous sommes quelque part déçus, mais nous gardons l’espoir de voir les bucoliques champs de thé de la région.

Nous arrivons à notre hôtel en toute fin d’après-midi, un peu fourbus du trajet et de ses péripéties ! L’hôtel Héritage est, comment dire, un bâtiment sans charme et sans cachet avec des chambres « normales ». On s’y fera quand même ! Le soir, nous allons dîner en ville au restaurant « Curry House » et c’est Jean Pierre (sic) qui s’occupe de nous avec une extrême gentillesse. Un moment vraiment sympa pour clore cette journée.

Publié dans Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article