SUD GRANDE-TERRE

Publié le par Neos

SUD GRANDE-TERRE

Dimanche 27octobre 2013

Nous prenons la route vers Le Moule pour aller voir la Porte d’Enfer (encore une !) se trouvant juste à côté. C’est un superbe endroit, à la fois ouvert au vent et avec une mer venant heurter les rochers et une plage tranquille logée dans une petite crique abritée.

Nous découvrons ensuite, la maison Zevallos. C'est une maison magnifique d'époque coloniale, dont l'origine présumée est intéressante : il se raconte en effet qu'un riche industriel de Louisiane aurait commandé vers 1870 deux maisons à l'atelier Gustave Eiffel. Au 19ème siècle les colonnes qui soutenaient les vérandas étaient en bois. Pour l'époque, ces colonnes métalliques de la maison Zevallos, finement travaillées, ces fines balustrades étaient quelque chose de vraiment nouveau. Les maisons devaient être livrées en Louisiane... en bateau. Malheureusement, le navire qui transportait les maisons dû faire escale à Pointe à Pitre pour cause d'avarie. Le propriétaire du bateau vendit alors les maisons pour pouvoir payer les réparations de son bateau. Les maisons ne sont jamais arrivées jusqu'en Louisiane, leur voyage s'est arrêté en Guadeloupe. Histoire vraie ou légende ?

Un peu plus loin, une pancarte nous invite à découvrir un Pit-à-Coq, lieu emblématique dans lequel se déroulent les fameux combats de ces gallinacés. Nous poursuivons par la visite se Saint-François et son marché pittoresque. Vers 12h, nous faisons halte sur la plage des Raisins Clairs pour une baignade bien méritée. En ce dimanche, cette superbe plage accueille de grandioses pique-niques comme seuls les guadeloupéens savent organiser. Après le déjeuner dans un lolo, nous partons pour la pointe des Châteaux. Cette péninsule est située à l’extrémité Est de l'île de Grande-Terre. Constituée d’une large bande littorale balayée par des vents souvent violents, elle se distingue par ses aiguillons, surgissant de l'océan, reliques d'une falaise érodée par les vagues et les embruns, et qui n'abrite plus qu'une faune et une flore rares, dont certaines espèces endémiques.

Après une courte marche, nous décidons de profiter du soleil à la plage de l’Anse de la Gourde. Sieste, baignade et lecture sont nos occupations de l’après-midi. Le soir, nous dînons chez une de nos amies d’un repas typique. En voilà une journée sympathique !

Publié dans Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article