SUD BASSE-TERRE

Publié le par Neos

SUD BASSE-TERRE

Jeudi 24 octobre 2013

Aujourd’hui, nous allons nous transporter sur Basse-Terre ; vive l‘alternance !

Nous traversons Pointe à Pitre sans trop souffrir de la circulation, Nous sommes en pleines vacances scolaires, ceci expliquant peut être cela !

A Petit-Bourg, notre première photo sera pour la distillerie Montebello qui est un peu triste sous la pluie ! Ensuite, c’est vers une Kassaverie artisanale que nous irons. Celle-ci se trouve à Morne-Bourg, un quartier de Petit-Bourg. Il en existe une autre plus loin sur la N1, mais cette dernière est « industrielle » donc sans intérêt pour nous.

Les ouvriers nous accueillent avec étonnement et de grands sourires. En effet, ils n’ont pas l’habitude de voir des « métros ». Quand nous leur disons que ce que nous aimons découvrir, c’est l’authenticité des hommes et des lieux. Alors, nos hôtes nous expliquent les différentes étapes et tâches permettant d’arriver à la production des galettes de manioc qui sont vendues sur place ou sur les marchés. Nous en achetons 2 que nous mangerons plus tard.

Après cet instant de partage, nous reprenons notre route et nous faisons une courte halte à l’allée Dumanoir. Cette allée d'un km de long, constituée de 430 palmiers royaux menait à l'entrée du domaine Marquisat de Brinon. Détruits par le cyclone de 1928, les palmiers ont été replantés en 1933.

Nous continuons vers Trois-Rivières pour faire une randonnée autours de Grande Pointe. La pluie ayant détrempée les chemins, ceux-ci sont un peu dangereux avec la boue et les rochers glissants. C’est donc, au départ du parc archéologique des Roches Gravées que nous ferons une partie de la trace prévue car le chemin est praticable. Nous déjeunons au bord de la place de Grande Anse sur la route de Vieux Fort. Maher, le patron de la Cabane Créole fait un planteur qu’il qualifie lui-même (donc en toute objectivité) de « meilleur du monde ! Ce qui est vrai, c’est qu’il est divin !

Après ce succulent déjeuner, nous faisons étape au centre de broderie de Vieux Fort qui nous permet de découvrir des œuvres qui ressemblent de très près aux « Jours d’Angles » que l’on trouve dans la région de Poitiers. Le fort Delgrès est notre prochaine étape. Ce fort français (anciennement fort Saint-Charles) domine la ville de Basse-Terre. Il fut un haut lieu de la lutte franco-anglaise dans les Antilles puis de celle des Guadeloupéens contre l'esclavage conduit par l'officier mulâtre et résistant Louis Delgrès.

Nous finissons notre périple du jour par les bains jaunes se trouvant sur la commune de Saint-Claude. L'endroit tient son nom du bassin d'eau tiède et sulfureuse qui a longtemps présenté la couleur jaunâtre du souffre. Bain très apprécié par les visiteurs et par les randonneurs qui viennent de faire l'ascension de la Soufrière. Attention, la température extérieure à cet endroit est très fraîche, car nous sommes en forêt tropicale et en altitude.

Le soir, nous avons rendez-vous avec nos amies à Gosier pour « déguster » un bokit accompagné de la célébrissime « Ordinaire », limonade aromatisée à l’anis !

Publié dans Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article