LA HAVANE / VINALES

Publié le par Neos

LA HAVANE / VINALES

Dimanche 17 février 2013

9h du matin, nous récupérons notre véhicule de location juste à côté de notre hôtel. Le temps n'est pas idéal, mais la prévision sur Viñales est bonne. Nous mettons une petite heure pour sortir de la Havane et nous empruntons l'autoroute, qui dans ce pays, appartient à tout le monde ! En effet, nous croisons un vendeur d'ail, des charrettes tirées par des chevaux, des véhicules de police … et très peu de voiture ! On se sent un peu seul sur la bande d'asphalte.

Notre première halte se situe au complexe de Las Terrazas, à 60 kilomètres à l’ouest de La Havane. La vie de cette communauté de paysans s´est transformée à un tel point que même le plus visionnaire des anciens n´aurait pu se l’imaginer. Les paysans ont abandonné leurs cabanes en haut des montagnes pour vivre dans des maisons neuves, même si les conditions de vie semblent précaires. Nous achetons quelques produits artisanaux et notamment des parfums naturels dans de magnifiques petits flacons.

Quelques kilomètres plus loin, nous faisons une halte à Soroa pour flâner dans l'Orquideario, grand parc qui regroupe un grand nombre de variétés d'orchidées. Nous commençons à donner le CUC syndical à la personne qui a surveillé notre voiture ! En sortant, nous déjeunons au petit restaurant se trouvant au pied du Salto, chute d'eau de 20 m de haut … quand il y a de l'eau !

Nous reprenons ensuite l'autoroute pour rejoindre notre destination finale. Quelques kilomètres avant Pinar del Rio, nous décidons de prendre le chemin des écoliers pour voir à quoi ressemble la campagne. Et cette décision va se révéler excellente. En effet, un magnifique séchoir à tabac attire notre attention. Nous commençons l'exploration et la maîtresse des lieux nous encourage à poursuivre notre visite. Elle nous invite dans sa maison, nous la fait visiter et malgré la barrière de la langue (notre espagnol est très sommaire), nous arrivons à établir un dialogue amical. Voilà une rencontre inattendue !

En arrivant à Viñales, nous découvrons les mogotes, symboles de la région. Les mogotes sont caractérisées par leur structure arrondie, en forme de tour. La hauteur de ces « tours » n'excède généralement pas les 25 m, pour un diamètre allant de 10 à 200 m. Cette géologie nous fait penser à une sorte de baie d'Along terrestre ou aux paysages de Yangshuo en Chine.

Enfin, nous arrivons après une longue journée de voyage. Notre hôte nous attend à l'endroit convenu et nous conduit vers notre logement. Nous logeons chez l'habitant, mode d'hébergement à privilégier si on veut connaître, un peu, ce pays de l'intérieur. Notre choix s'avère excellent. La propriétaire nous propose de préparer le repas du soir avec, notamment, de la langouste. Le prix proposé est … dérisoire ; l'affaire est donc conclue rapidement. Après avoir pris possession de nos chambres, nous décidons de partir à la découverte du village et nous tombons sur la « casa de la Cultura » qui semble être le cœur du village. Musique à fond, jeunes chantant les tubes locaux repris en cœur par les consommateurs et bar proposant l'inévitable mojito, nous nous laissons emporter par l'ambiance bon enfant de l'endroit.

Notre étonnement n'est pas fini. Le repas chez l'habitant est pantagruélique, ce n'est pas encore dans ce pays que nous allons maigrir ! Et pour faire couler, nous migrons vers la terrasse pour fumer un cigare en sirotant un rhum vieux ! Elle est pas belle la vie !

Publié dans Cuba

Commenter cet article