INVERGARRY / LOCH NESS / FORT GEORGE / INVERGARRY

Publié le par Neos

INVERGARRY / LOCH NESS / FORT GEORGE / INVERGARRY

Mardi 7 août 2012

Ce matin, direction … le Loch Ness ! Cet accident géologique coupe les Highlands en 2 entre Inverness au nord-est et Fort William au sud-ouest. Le loch Ness se révèle plus profond que la mer du Nord (jusqu’à 230m face au château d’Urquhart). Ce loch est célèbre pour son fameux monstre … Le monstre du Loch Ness désigne un hypothétique animal aquatique et terrestre supposé y vivre. Surnommé Nessie, il est souvent décrit comme ressemblant à un serpent de mer. Il devait être en vacances car nous ne l’avons pas vu ! (où alors, il a des heures de sortie !)

Nous prenons un bateau pour aller visiter le château d’Urquhart. Construit au XIIIe siècle sur un promontoire rocheux au bord du Loch Ness, Il est l'un des plus grands d'Écosse. Ce site spectaculaire revêtait une importance majeure pour tous ceux qui voulaient contrôler la Grande Vallée – un passage stratégique qui reliait l'Argyll et le sud-ouest à Inverness et au nord-est. Convoité et assiégé plusieurs fois, il reste peu de traces des premières fortifications. Le promontoire rocheux battu par les vents au pied du Loch Ness ayant perdu son attrait auprès des Grants. Le château servit brièvement de caserne dans les années 1690. C’est un site très bien réhabilité et agréable à visiter.

Nous reprenons notre bus et après notre pique-nique quotidien, nous entamons la visite de Fort George se trouvant an bord de la mer du Nord. Ces fortifications d’artillerie sont les plus extraordinaires en Europe. Il a été construit suite à la rébellion Jacobite en 1745 pour servir de quartier général à l‘armée de George II. Le fort a été conçu selon les plus hauts critères de fortification d’artillerie de l’époque. Dans ses murs on trouvait des baraquements pour loger un détachement d’artillerie et deux régiments d’infanterie de 1 600 hommes. Il y avait la maison du Gouverneur, un dépôt d’explosifs contenant 2 500 barils de poudre, une brasserie, un fournil, divers entrepôts et une chapelle (dans laquelle on trouve le vitrail d’un ange qui joue de la cornemuse !). Son armement comprenait douze canons de 42, quatre de 32, vingt-et-un de 12, quatre de 6 et deux mortiers de 33 cm. La réorganisation de l’armée en 1881 donna au fort une nouvelle raison d’être. Il devint le dépôt du régiment des Seaforth Highlanders, et est resté un baraquement militaire en fonctionnement depuis cette date. Visite très intéressante à ne pas manquer si on se trouve dans cette région.

Nous prenons le chemin du retour en faisant une halte aux Clava Cairns. On y découvre 3 tumulus avec chambres mortuaires, chacun entouré par un cercle de menhirs forment un des sites préhistoriques les plus impressionnants d’Ecosse.

Le soir, nous dinons au B&B (le cheese-cake était excellent ^^) avant de prendre un repos bien mérité.

Publié dans Ecosse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article