PRAGUE

Publié le par Neos

PRAGUE

Vendredi 30 décembre 2011

Nous nous levons assez tôt pour partir à la découverte du Château royal et de son quartier. Après le petit déjeuner (royal aussi !) nous empruntons la rue Karlova et le pont Charles qui est vide. C’est une pluie fine de neige fondue qui nous fouette le visage et c’est un peu trempé « comme une soupe » que nous arrivons à destination.

Après avoir traversé les deux premières cours, nous arrivons devant la monumentale cathédrale Saint Guy. Sa construction débutée en 1344 fut achevée en 1929 ! C’est un mélange de style neo-gothique, Renaissance et baroque, au gré des modes des différentes époques. Les flèches jumelles gothiques marquent l'entrée principale et sont les ajouts les plus récents, alors que la tour sur le côté droit est dominée d'un clocher Renaissance. A l'intérieur, les voûtes gothiques de l'allée centrale s'élèvent à 33 mètres et les vitraux de part et d'autre filtrent la lumière.

La chapelle Venceslas est construite autour de la tombe du Saint suivant un tracé plus ancien. Le tombeau en argent de Saint-Jean Népomucène (à ne pas manquer) se trouve derrière l'autel. Le mausolée des Habsbourg trône devant le maitre-autel.

Nous continuons la visite par le Palais royal, résidence des rois et princes de Bohême depuis la fondation du château. Nous pénétrons dans l’édifice par la salle Vladislav qui était utilisée pour les grandes assemblées, pour les marchées, comme salle de festin et aussi pour les tournois de chevaux, ce qui donne une bonne idée de sa grandeur!
Le sol est en bois et les voûtes sont magnifiques. La salle ouvre sur de nombreuses autres pièces: la salle de la Diète, la chancellerie de Bohême ou salle de la défenestration. Un escalier conduit à plusieurs salles où étaient consignés les droits de propriété des Etats et les délibérations de la Diète.

Avant de continuer la visite, nous prenons un vin chaud pour nous réchauffer le sang !

La basilique Saint-Georges compte parmi les plus vieux édifices de Prague. L'intérieur de la basilique est simple, avec des lignes pures, ce qui contraste avec les nombreuses églises baroques de Prague. Quelques concerts classiques sont organisés dans la basilique tout au long de l'année.

La ruelle d'Or est une petite rue dans l'enceinte du château de Prague, célèbre pour ses maisons de poupées. Le nom de la rue vient de ces alchimistes qui sous le règne de Rodolphe II cherchaient la pierre philosophale qui transforme le plomb en or. Au fil des siècles, les maisons se sont dégradées et elles étaient habitées par le petit peuple, les miséreux. Au début du XXème siècle, la rue fût complètement rénovée et artistes et écrivains viennent y habiter. Franz Kafka a habité au numéro 22 quelques mois en 1916-1917. Nous finissons la visite du Château par la tour Daliborka qui à la fin du XVème siècle servait de prison.

Sur la grande place, 2 palais nous attendent : Le palais Sternberk, abritant la galerie nationale et ses chefs-d’œuvre de la peinture européenne du Moyen Age à la fin du XVIIIème Siècle et le palais Scharzenberg servant d’écrin à une exposition consacrée au « maniérisme et baroque en Bohême ». Nous continuons notre promenade par l’église Notre-Dame de Lorette qui est un somptueux lieu de pèlerinage bâti en 1626 par les Catholiques pendant la guerre de trente ans. Les pèlerins viennent pour la Santa Casa, réplique de la maison sainte de Nazareth où se serait déroulée l'annonciation.

Nous nous arrêtons dans un petit café afin de nous reposer et de déjeuner tardivement. Notre visite suivante sera pour la bibliothèque baroque du monastère de Strahov. C’est une splendeur à ne pas rater. Elle s’articule autour de deux salles superbes garnies de livres anciens : la salle de Philosophie qui date de la fin du XVIIIe siècle et son intéressante fresque au plafond et la salle de Théologie, toute incrustée de stuc qui date de la fin du XVIe siècle.

Nous empruntons les allées de la colline de Petrin pour une promenade bucolique afin de revenir à notre hôtel. Nous faisons une halte au Belvédère afin de grimper en haut de la réplique de la tour Eiffel. Après un temps de repos, nous ressortons en ville afin d’aller diner au café Per Lei dans la rue Karlova.

Publié dans Prague

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article