ORCHHA / KHAJURAHO

Publié le par Neos

ORCHHA / KHAJURAHO

Jeudi 10 mars 2011

Après cette halte magnifique dans ce petit village d’Orchha, nous reprenons la route pour Khajuraho.

Comme nous passons dans le village de notre guide, il a organisé un arrêt chez lui, pour nous présenter ses parents, et nous proposer un thé masala, boisson nationale. C’est un moment important que de partager cette boisson avec ses parents, qui visiblement sont fiers de leur fils. A la sortie de la ville, nous nous arrêtons près d’une église anglicane. Il reste 2 familles chrétiennes ici, elles entretiennent au mieux l’édifice, mais on voit bien que cela est difficile.

Nous arrivons assez tard à destination car la route est … difficile !

L’après midi est consacrée à la visite du prestigieux site archéologique renommé pour ses sculptures et scènes de la vie quotidienne extraordinairement expressives et délicates.

La réputation des temples de Khajuraho repose sur le côté très érotique de certaines des sculptures de ces temples. Avec une périphrase « so british » le capitaine anglais qui a découvert ce site au début du 19ème siècle notait dans son commentaire « … le sculpteur a parfois traité son sujet de façon un peu plus chaleureuse que ce qui était strictement nécessaire ». Plus « British » n’est pas possible ! Il est vrai que la beauté mais aussi le réalisme un peu cru des représentations surprend nos habitudes culturelles. Imaginerait-on des scènes de masturbation, de partouzes ou de sodomie animale sur les tympans de la cathédrale de Chartres ?
Bien que chaque temple ait une forme différente, tous ont en commun certaines caractéristiques architecturales. Ils sont tous assis sur une plate-forme de plusieurs mètres de haut, ils possèdent un hall d'entrée et un sanctuaire où se trouve l'idole du temple. Le sanctuaire est couronné d'une tour conique. Il est à noter que les architectes n'utilisèrent jamais de mortier ou de ciment.

Les temples du secteur ouest sont les principaux. Ils ont tous hindous et constituent les plus beaux exemples de l'art Chandela. Le temple de Lakshmana est l'un des plus anciens temples de Khajuraho, construit entre 930 et 950, et dédié à Vishnu. Entouré de quatre petits sanctuaires, il est aussi l'un des plus beaux. La plate forme est entourée de frises montrant des éléphants et des chevaux en procession, des apsaras et des poses érotiques. Le plafond circulaire du porche est sculpté en forme de lotus. On retrouve des sculptures érotiques à l'intérieur du temple.

Le temple de Kandariya Mahadev fut construit entre 1025 et 1050, dédié à Shiva, il est le plus grand temple de tous et le plus abouti. Les escaliers du temple mènent à une plate-forme décorée de sculptures de femmes dans diverses poses. Des côtés nord et sud se trouvent certaines des statues érotiques les plus sensuelles de Khajuraho. De plus petites frises montrent la vie à la cour, des processions d'éléphants et de chevaux. Le saint des saints renferme un lingam en marbre et sa shikhara culmine à 31 mètres.
Nous continuons par les temples du secteur est, moins célèbres mais tout aussi intéressants. Le temple de Parshvanatha est le plus grand des temples jaïns du site. La beauté et la finesse de ses sculptures sont exceptionnelles, les plus célèbres étant celle représentant une femme ôtant une épine de son pied et celle d'une femme se démaquillant. Le temple était dédié à l'origine à Adinath mais c'est aujourd'hui une statue de Parshvanatha, un des Tirthankara, qui orne le sanctuaire.

Nous passons quelques moments à magasiner. Nous subissons les assauts des rabatteurs et vendeurs et c’est vrai que c’est quand même un peu pénible de dire « Non, merci » 50 fois avant d’être enfin entendu, compris et écouté ! Avant de revenir à l’hôtel, nous assistons à un spectacle de chants et danses traditionnelles de la province du Rajasthan.

Danse traditionnelle du Rajasthan

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article