KHAJURAHO / BENARES

Publié le par Neos

KHAJURAHO / BENARES

Vendredi 11 mars 2011

Comme nous prenons l’avion en début d’après midi, nous avons le temps de flâner un peu dans la ville. Nous prenons un rickshaw pour faire un tour dans le vieux Khajuraho, et évidemment un jeune en moto, se joint à nous pour devenir notre ami ! Nous avons un peu de mal à nous en débarrasser, mais on y arrive ! Enfin du calme !

Après 40 minutes de vol, nous atterrissons dans la ville de Shiva, célèbre pour ses ghâts au bord du Gange, le fleuve le plus sacré de l’hindouisme. Il nous faut plus d’une heure pour rejoindre notre hôtel. Nous avons choisi de séjourner en plein cœur de la ville afin de pourvoir la vivre au mieux.

Après un bref rafraichissement, nous prenons un rickshaw pour rejoindre le Dasawameth Ghât qui est le plus animé, le plus pittoresque et donc … le plus touristique. Nous croisons même un éléphant en plein boulevard !
Les ghats sont les marches qui plongent dans le fleuve et qui servent aux bains rituels des hindous. Certains ghâts sont réservés à la crémation des morts. Quelques 80 ghâts bordent la rive Ouest du Gange. Les pèlerins accomplissent le Panchatirthi Yatra qui consiste à aller se baigner dans cinq ghâts dans un ordre bien précis.

L’Assi Ghât est le ghât le plus au sud de la ville, il se trouve à la confluence du Gange et de l'Asi ce qui lu confère son caractère sacré. C’est là que se trouve notre hôtel. Le Dasaswamedh Ghât est l'un des principaux ghâts de Varanasi. Brahma y aurait sacrifié 10 chevaux afin de permettre la venue de Shiva dans la ville. Plusieurs temples se trouvent en haut du ghât. Le Manikarnika Ghat est sans doute l'un des plus anciens ghâts de crémation de la ville. C'est ici que la plupart des morts sont brûlés. En haut des marches se trouve le puits de Manikarnika. Il tire son caractère sacré d'après une légende selon laquelle Shiva aurait laissé tomber un anneau à cet endroit. Il aurait alors creusé un trou pour la récupérer. Non loin de ce puits se trouve une dalle sur laquelle Vishnu aurait laissé ses empreintes de pieds. Le Panchganga Ghât serait construit au point de confluence de cinq rivières : le Gange, la Yamuna, la Saraswati, la Kirna et la Dhupapapa mais seul le Gange existe réellement à cet endroit. Des nombreuses fêtes ont lieu à cet endroit durant l'année. Les fidèles allument des lampes à huile qu'ils posent sur une grosse colonne. L’Adi Kesava Ghat est situé à la confluence de la Varuna et du Gange, ce ghat serait le plus ancien de la ville. C'est ici que Vishnu aurait posé le pied pour la première fois à Varanasi.

Nous assistons en fin de soirée à la prière rassemblant de nombreux pèlerins et de nombreux touristes. Avec un peu d’organisation et quelques barrières, les indiens pourraient faire payer les touristes ! Cela procède plutôt du spectacle que d’une cérémonie religieuse …
Nous dînons à notre hôtel, mais ce n’est pas une bonne idée ! La salle est un peu oppressante car basse de plafond et le service est un tantinet long !

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article