JAIPUR

Publié le par Neos

JAIPUR

Mardi 1er mars 2011

Nous nous levons de bonne heure pour une excursion dans les environs immédiats de Jaipur, afin de découvrir le fort d’Amber qui offre une vue unique sur la chaîne des Aravallis.

L’accès se fait à dos d’éléphant et en attendant notre « envol » nous nous entrainons à la patience avec les vendeurs qui ne lâchent rien. Ils sont collants comme des sangsues et reviennent sans cesse à la charge pour vendre les objets touristiques que le touriste ne trouvera, évidemment, pas ailleurs à un prix d’ami pareil (on peut diviser le prix initial demandé par 10 !)

Construit au 16ème siècle en l’honneur d’une visite de l’empereur moghol Akbar, puis complété par Jai Singh 1er au 17ème siècle, il présente un dédale de cours et miroirs qui rappellent la gloire et la prospérité des souverains rajpoutes. Les collines qui entourent le fort sont hérissées de remparts protégeant la ville se trouvant au fond de la vallée. Nous revenons à notre bus avec l’une des innombrables jeeps servant de taxis.

Nous déjeunons au Flavour Restaurant, établissement caché derrière des immeubles « défraichis ». C’est une excellente adresse !

L’après midi est consacrée à la découverte des bazars de la ville (il nous faut notre dose quotidienne !). Tissus, bijoux, ustensiles domestiques et autres magasins touristiques nous attendent. Nous en faisons une partie en rickshaw, et c’est une vraie occasion de se faire peur au milieu de l’enfer de la circulation.

Rickshaw à Jaipur

Après cette séquence émotion, nous visitons le Jantar Mantar, fascinant observatoire astronomique de Jai Singh. Sa passion pour l’astronomie l’incita à se pencher sur les textes anciens, à méditer sur les calculs d’Euclide et de Ptomélée, et à ébranler les théories européennes contemporaines en astronomie. Il fut le 1er astronome indien à mettre l’accent sur l’observation scientifique davantage que sur la théorie, et il alla jusqu’à réviser le calendrier lunaire indien et les tables astrologiques.

Nous revenons ensuite à notre hôtel afin de se faire beaux, car nous dînons chez une famille traditionnelle rajpoute qui nous ouvre sa demeure. C’est aussi une autre manière de découvrir la richesse de ce pays que de découvrir l’histoire d’une famille.

Et puis retour au Khandela Haveli pour une bonne nuit calme !

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article