LAC ATITLAN

Publié le par Neos

LAC ATITLAN

Jeudi 5 mars 2009

Nous prenons notre petit déjeuner sur la terrasse du restaurant, face au lac … pas mal !!

Nous prenons le bateau un peu après 8h pour rejoindre Santiago Atitlan, bourgade « Tz’utujil » où se cache la demeure sacrée de « Maximon », divinité hybride, symbole du syncrétisme religieux. Le village est situé au fond d’une grande baie lacustre. C’est le plus pittoresque des villages du lac. Les femmes portent des jupes rouges à dessins blanc et marine. En haut, elles portent le huipil à rayures mauve sur fonds blanc. La coiffe est constituée de plusieurs mètres de rubans rouges enroulés.

Nous traversons ce village et pénétrons dans le marché couvert pour profiter des couleurs et des odeurs des fruits et légumes locaux. On trouve des montagnes de mangues, on se demande comment ils vont réussir à toutes les manger !

Nous rendons ensuite visite à Maximon. Nous le découvrons dans une maison, où des hommes lui adressent des prières dans une atmosphère chargée d’encens et de fumée de cigarettes. Sur une table, des bouteilles d’alcool vides … Spectacle garanti.

Nous faisons une halte chez Pédro Mendoza qui possède un atelier de tissage. Il nous raconte avec passion son village, sa famille, son passé. C’est un vrai moment d’histoire populaire.

Nous déjeunons au bord du lac avant de reprendre notre bateau pour nous diriger vers un autre village : San Antonio Palopo. Ce village possède une très belle église dominant les versants en terrasses cultivés d’oignons. Nous jouons avec les enfants et les femmes Kaqchiquels qui cherchent à nous vendre des objets artisanaux. En effet, les enfants se cachent pour ne pas être pris en photo ! Mais à force, chacun d’entre nous s’apprivoise et finalement nous riions tous ensembles. Nous visitons l’intérieur d’une maison et découvrons à cette occasion l’écart qui sépare nos modes de vie. Ici, le sol est en terre cuite, la cuisine est à l’extérieur et se fait au feu de bois.

Nous reprenons notre bateau et faisons une halte à San Catarina Palopo pour voir les maisons en terre cuite, entourée de murs en pierres sèches.

Cette grande journée nous à fait prendre l’air et le soleil. C’est donc avec grand plaisir que nous prenons un peu de repos au jacuzzi de l’hôtel avant de prendre notre diner.

Publié dans Guatemala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article