LAC ATITLAN / HUEHUETENANGO

Publié le par Neos

LAC ATITLAN / HUEHUETENANGO

Vendredi 6 mars 2009

Nous nous levons à 6h 30 pour une grande journée de route à travers les villages colorés de la campagne guatémaltèque.

Direction Solola, à 8 km de Panajachel. Solola, village d'environ 8 000 âmes possède un marché haut en couleur et d’une grande authenticité qui se tient sur la place proche de la cathédrale. Ici, se retrouvent les indiens du tour du lac pour vendre et acheter denrées et fournitures diverses. C’est notre premier marché, alors nous en profitons. Nous nous perdons à travers les allées étroites à la recherche de visages, sourires, couleurs et odeurs. Le marché alimentaire est superbe : les femmes en tenues typiques colorées font de la concurrence aux étals chargés de fruits et légumes.

Nous poursuivons notre route pour rejoindre le village de San Francisco El Alto où se tient, en ce vendredi le marché hebdomadaire. Nous rejoignons donc la capitale guatémaltèque du vêtement … Chaque mètre carré disponible est occupé par des marchand de pulls, chaussettes, jeans et autres piles de tissus. On y découvre d’antiques machines à coudre qu’utilisaient nos grands-mères.

Tout en haut du village, se trouve le marché aux bestiaux que domine l’éclatante église coloniale. Ça braille, ça hurle, ça couine, ça mange ! Ici peu d’artisanat, mais finalement ce n’est pas plus mal. Plus qu’ailleurs, il est recommandé d’être vigilant et de faire attention aux pickpockets.

Nous reprenons la route pour Quetzaltenango, où nous nous arrêtons pour le déjeuner au restaurant de l’hôtel Bonifaz qui est nous surprend par sa décoration qui fleure la France des années 50 !

Et hop, notre prochaine étape est Zunil, village quiché. Pour y arriver, il faut traverser les cultures maraichères qui font la richesse de cette vallée. Il faut découvrir ce village en commençant par le cimetière qui surplombe le village. Les tombes blanches et turquoise se ressemblent. Elles sont conçues pour pouvoir y pratiquer des rites mayas. Zunil est aussi un des fiefs de Maximon. Le marché est essentiellement un marché de gros qui n’a que pour seul intérêt la découverte de tenues typiques différentes de celles déjà rencontrées. Les femmes se chargent de vendre les multiples fruits et légumes. Les hommes quant à eux, chargent les pick-up qui alimenteront les autres marchés de la vallée.

C’est en fin d’après midi que nous arrivons à San Andrés Xecul pour admirer la superbe façade jaune citron de l’église illuminée par le soleil. Les calottes rouge, bleu et jaune du clocher rappellent un chapiteau de cirque.

Notre journée s’achève dans la ville de Huehuetenango (Huehue pour les intimes), située au pied de la sierra de Cuchumatanes en pays indien « mame ». Beaucoup de route aujourd’hui, mais que de belles choses découvertes.

Publié dans Guatemala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article