COBAN / CIEBAL / EL REMATE

Publié le par Neos

COBAN / CIEBAL / EL REMATE

Mardi 10 mars 2009

Nous partons de bonne heure sur les routes du Peten pour remonter encore plus au nord. Le Peten constitue le centre de la civilisation classique de l’aire maya. C’est dans ce territoire très chaud et très humide que la civilisation maya fit son apparition vers la fin du IIIème siècle.

En chemin, nous faisons un arrêt imprévu dans une école au bord de la route. Une multitude d’enfants et de mère de famille nous accueillent et le directeur nous raconte la vie quotidienne et l’enseignement fourni à la population qui reste très en dessous du seuil d’alphabétisation que nous connaissons chez nous. Il nous fait part du projet éducatif en cours permettant aux enfants d’aller visiter un musée. Nous faisons sur le champ une collecte entre nous pour participer au financement de ce projet. Nous laissons, aussi, des fournitures scolaires qui nous accompagnent toujours lors de nos voyages. Ce sont de grands sourires qui nous souhaitent une bonne continuation pour notre périple. Puissions-nous avoir fait quelques bonheurs aujourd’hui.

Nous arrivons à notre première étape vers midi : Ciebal. Ce site se situe au bord du Rio de la Pasion. Nous y accédons par une piste sommaire. Cet important centre cérémoniel maya connut son apogée du VIIIème siècle avant JC au Ier siècle de notre ère. Seule la pyramide A-III, temple de 30 mètres de haut est restaurée. Nous rencontrons une équipe d’archéologue qui travaille à la mise en valeur d’un autre monument. Etant les seuls sur le site, nous prenons le temps de discuter. Plus loin, les singes hurleurs se font entendre et après une approche discrète, nous arrivons à en voir plusieurs à travers le feuillage épais de la forêt.

C’est à Sayaxché, grosse bourgade au sud de Flores que nous prenons le bac pour traverser le Rio de la Pasion et rejoindre Flores. Nous faisons une brève visite de l’île pour découvrir ses petites maisons colorées.

Au coucher du soleil, nous rejoignons El Remate et notre superbe hôtel : le Camino Real. Avant le diner, un petit plongeon dans la piscine efface la fatigue de cette longue route.

Publié dans Guatemala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article