ANTIGUA

Publié le par Neos

ANTIGUA

Mardi 3 mars 2009

Nous nous levons à 7h du matin, le soleil est déjà là, mais il fait un peu frisquet : seulement 8°.

Après un copieux petit déjeuner, nous partons pour toute la journée à la découverte d’Antigua, ville hors du temps, cernée par 3 volcans. Elle est et reste une des plus belles villes coloniales d’Amériques latines. Située à 1 530 m d’altitude, Santiago de Los Caballeros, autre nom de cette ville, est une ville où le temps semble avoir « suspendu son vol », pour permettre au voyageur de découvrir, en flânant, son charme suranné. Malgré les ravages du tremblement de terre de février 1976, la ville garde toujours, à travers la poésie de certaines ruines, une séduction indéfinissable, à travers ses palais, ses couvents, ses églises, ses patios fleuris, ses petites rues aux façades roses ornées de bougainvillées.

Nous rejoignons à pied El Parque Central pour y découvrir au sud la façade du palais de la Capitainerie Générale qui ne se visite pas. En face se trouve l’hôtel de ville. On peut monter à l’étage et ainsi avoir une vue panoramique sur cette magnifique place que surplombent les volcans Agua, Fuego et Acatenango.

Nous pénétrons dans la cathédrale Santiago qui depuis sa construction au XVIème siècle a subit de multiples blessures consécutives aux séismes ayant secoué cette terre. Désormais, elle occupe seulement la première salle de l’antique édifice. Nous sommes surpris du dénuement intérieur, en effet, nous avions imaginé un décor plus baroque faisant résonnance aux monuments coloniaux. La partie en ruine est la plus intéressante, avec ses colonnes massives, ses hautes arches et sa crypte au Christ noircie par la fumée des bougies se consumant.

C’est en sortant par la Calle Oriente que nous assistons en direct à une éruption du volcan Fuego. Nous restons sidérés à la vue de ce nuage de cendres surgissant de la gueule du monstre. Nos pas nous conduisent ensuite au couvent Santa Clara en passant depuis la jolie chapelle Saint Pierre. Le couvent Santa Clara possède un magnifique cloitre avec une fontaine centrale. Ici, les nonnes étaient des jeunes filles de bonne famille qui avaient chacune deux servantes à leurs ordres !

Nous prenons ensuite un minibus pour nous rendre au centre culturel La Azotea. Ce centre abrite La Casa K’Ojom. Ce musée nous présente sous forme de scénettes les instruments de musique utilisés dans ce pays. Plus loin, le musée du café nous donne des informations très complètes sur cette production. La visite se termine à l’extérieur à la découverte des machines et de l’aire de séchage. En cette période de l’année, la visite d’une Finca ne se justifiait pas du tout !

Nous déjeunons au restaurant « Las Antorchas », tenu par un toulousain passionné de Rugby. La viande qu’il sert est succulente ! En repartant, nous faisons une halte dans un magasin de jade. C’est dans cette ville que l’on trouve les plus belles pièces.

Plus loin, l’hôtel « Posada Don Rodrigo », magnifique édifice colonial, nous ouvre gentiment ses portes pour une visite impromptue. Avec sa façade jaune, l’église de la Merced éclairée par le soleil de cette fin de journée est magnifique avec la profusion exubérante des stucs la décorant.

En toute fin d’après midi, petit tour à la piscine et au jacuzzi de notre hôtel pour un délassement bien mérité !

Publié dans Guatemala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article