OUDOMXAY/ PAKBENG

Publié le par Neos

OUDOMXAY/ PAKBENG

Vendredi 23 février 2007

Avant de partir, nous allons voir le marché du matin (même pas blasé !). Celui-ci est certes moins typique que celui de Muang Sing mais il offre des couleurs et situations qui méritent le détour.

Notre journée est consacrée à notre transfert par la route vers Pakbeng. Normalement, 5 heures de piste et de route devraient suffire pour couvrir les 130 km ... Cela ne va pas se passer exactement comme ça.

En effet, notre premier arrêt est au village de Moung Beng. Nous sommes invités à participer à la fête du village, fête consacrée à l'inauguration d'une nouvelle maison. Nous sommes conviés à partager le repas, alors qu'il n'est que 10h30 du matin et évidemment à arroser l'évènement avec quelques verres d'alcool de riz (avec modération ...). Ensuite, sur la place du village, nous partageons le banquet et apprenons une danse locale au son d'une sonorisation aussi criarde que mal réglée ! Mais nous n'en restons pas là : à notre tour, nous leur apprenons à danser le rock’n’roll et c'est dans des situations comme celle-ci que l'on s'aperçoit que le langage de l'amitié est universel.

En repartant, notre chauffeur a la mine sombre ...
Le pneu avant droit de notre bus donne des signes de faiblesse ... Effectivemment, nous devons nous arrêter pour réparer. Et là, au milieu de la pampa, Sompone se remet à la cuisine dans le petit restaurant local et nous, nous faisons le service !! Même pas peur !

Notre arrêt suivant est au village de Moung Houn qui lui aussi fête quelqu'un ou quelque chose !! Nous devons, à nouveau, participer aux festivités. Ici, il faut envoyer une balle à travers une cible se trouvant à 5 mètres de haut. Celui qui rate doit mettre de l'argent dans la cagnotte, boire un verre d'alcool de riz (avec modération ...) et recommencer. Moralité, plus tu perds, plus tu bois et plus tu bois, plus tu perds !!

Nous arrivons à Pakbeng en fin d'après midi, et après avoir visiter le temple, nous assistons à un superbe coucher de soleil sur le Mékong baignant le Laos et la rive Thaïlandaise.

La villa Salika nous attend pour un repos mérité.

Publié dans Laos - Cambodge

Commenter cet article