LUANG PRABANG / SIEM REAP

Publié le par Neos

LUANG PRABANG / SIEM REAP

Mardi 27 février 2007

La quête des moines, quel spectacle !! Cependant, nous trouvons que beaucoup de touristes le dénaturent en y participant, uniquement pour être pris en photo ... Le respect de l'autre est mis à mal.

Nous revenons à l'hôtel en flânant parmi les commerçants du marché du matin.

Le vat Mai nous attend. Construit entre la fin du 18ème et le début du 19ème siècle, ce très beau temple était celui du patriarche suprême que le nouveau régime appelle désormais le "président des moines''.
C'est là que le Bouddha d'or fin est exposé à la vénération des foules à l'occasion du Nouvel An. Le sanctuaire, rénové en 1970, est coiffé d'une toiture à cinq pans surmontée de 3 parasols.

Il sera notre dernier regard sur le Laos. Nous quittons Sompone à l'aéroport et l'émotion est réelle. Elle fut plus qu'une guide. Elle partagea avec beaucoup de passion, de conviction et d'amitié son expérience et son savoir. Au delà de son métier, elle a su se mettre au diapason du groupe en nous laissant la liberté de flâner, trainer dans les villages, les marchés et les temples sans jamais nous bousculer.

Nous arrivons vers 15 heures à Siem Reap qui signifie en khmer "défaite des Siamois", par référence aux nombreuses luttes du passé contre l'expansionnisme de la puissante Thaïlande voisine. Après notre installation dans le somptueux Angkor Village, nous faisons route vers Roluos, l'antique Hariharalaya, première capitale de la région, fondée au IXe siècle.

Nous commençons par le Bakong, ensemble monumentale à enceintes concentriques, se composant d'une pyramide de grès symbolisant le mont Meru entourée de huit tours de briques et d'annexes.
Nous continuons par le Prah Kô ("la vache sacrée"), érigé pour les parents du roi. Il est centré sur un groupe de six tours de briques en deux rangées, réunies sur une terrasse commune, le tout entouré de quatre enceintes. Enfin, nous visitons le Lolei, installé comme les Mebon au centre d'un ancien lac artificiel.

Le soir, nous dinons au Bopha Angkor où notre joyeuse humeur, sans perturber les autres convives, fait un peu désordre !!

Publié dans Laos - Cambodge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article