HANOÏ

Publié le par Neos

HANOÏ

30

Dimanche 6 février 2005

7h du matin : Good morning Vietnam !

Après les formalités douanières, notre voyage commence par une petite toilette à notre hôtel. En chemin, nous nous arrêtons dans une plantation de mandariniers, l'arbre de la nouvelle année.
Ensuite, nous allons passer toute la journée à découvrir Hanoï, ville de lacs, de grands boulevards et parcs verdoyants où les commerçants prospères symbolisent les nouvelles réformes économiques de ce pays.

Direction le mausolée de Ho Chi Minh pour une visite obligatoire ! Tout comme Lénine et Staline avant lui, il repose dans un cercueil de verre devant lequel nous défilons ... et nous ne sommes pas les seuls ! Le mausolée en marbre gris a été construit entre 1973 et 1975, en contradiction avec les voeux de Ho Chi Minh qui souhaitait être incinéré. Comme quoi, on ne fait pas toujours ce qu'on veut, même quand on est le patron !

Juste à coté, se trouve la pagode au Pilier Unique construite en 1049. Ce pagodon carré, en bois, repose sur un pilier unique de pierre dont le sommet a la forme d'une fleur de lotus. Selon la légende, l'empereur Ly Thai To, qui n'avait pas d'héritier mâle, vit en songe la déesse Quam Am, assise sur une fleur de lotus et qui lui tendait un garçon. Peu de temps après, il épousa une jeune paysanne qui lui donna un fils. Le monarque aurait construit cette pagode pour exprimé sa gratitude à la divinité.

Nous continuons par la Pagode Tran Quoc (défense du pays), l'un des monuments les plus anciens du Vietnam. A l'intérieur, une stèle datée de 1639 relate sa longue histoire. Notre chemin nous conduit au Temple de la Littérature, fondé en 1070 par l'empereur Ly Thanh Tong pour honorer les lettrés et les grands écrivains. Il est dédié à Confucius et constitue un exemple rare et bien conservée d'architecture vietnamienne traditionnelle.

Après le déjeuner dans un petit restaurant local, où le père du patron est venu nous chanter "le temps des cerises", nous allons visiter la Pagode Quan Tranh qui s'élève sur la rive du lac. Elle fut construite sous les Ly. Ce sanctuaire richement décoré et consacré à Tran Vo, le génie gardien du Nord, abrite une énorme cloche et un statue de bronze, tout aussi monumentale, de la divinité. Selon la légende, Tran Vo aurait aidé d'Au Lac, fondateur du royaume du même nom à vaincre les hordes de démons et de génies malfaisants qui l'empêchaient de construire la citadelle de Co Loa.

Et puis, nous jetons un coup d'oeil sur le Lac de l'Epée restituée. La légende veut que le ciel ait donné à l'empereur Ly Thai To une épée magique pour chasser les chinois du Vietnam. Alors qu'il ramait sur le lac une fois la paix rétablie, une tortue émergea de l'eau, s'empara de l'épée et disparut dans les profondeurs. D'où le nom du lac, puisque la tortue était chargée de rendre l'épée à ses propriétaires divins.

Le retour à l'hôtel Thien Thai se fait en vélo-pousse à travers la vieille ville. Le grand prix de Hanoï vient de naître !
Après le dîner en ville, le retour se fait à pied à travers les marchés de nuit.

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article