LIMA / PARIS

Publié le par Neos

LIMA / PARIS

Samedi 23 juin 2001

La matinée sera consacrée à la visite de cette capitale qui fut fondée en 1535 par Pizarro.

Lima est une oasis mélangeant tradition et modernité, richesse et pauvreté. D'avril à octobre, la ville est baignée par la Garua, fin manteau de brouillard venu de l'océan, qui cache tout rayon de soleil. Durant l'été local, de décembre à mars - nous sommes dans l'hémisphère sud -, la chaleur et l'humidité ambiante rendent les activités éprouvantes.

Elle est composée de plusieurs noyaux urbains avec un centre ville colonial. Nous visitons le couvent de San Francisco et ses catacombes (curieux), la Cathédrale, le tribunal de l'Inquisition et la Place d'Armes ; Nous assistons même à la relève de la garde devant le palais présidentiel.
L'après-midi,nous visitons le Muséo de Oro del Peru (musée de l'or), installée dans une somptueuse résidence. Après la visite, il nous reste le sentiment d'avoir vu un amoncellement d'objets en or pur et que cela ressemble plus à un énorme déballage qu'à un musée tellement il y a de bijoux.

Nous nous dirigeons ensuite vers l'aéroport pour les formalités d'embarquement. Nous passons sur une avenue entourée de bidonvilles, ce qui pour une dernière image du pays n'est pas ce dont nous aurions rêvé ... mais la réalité est bien présente.

Nous décollons à 20h00 pour un long voyage vers Paris via Aruba et Amsterdam.

Voilà, ce voyage se termine nous laissant encore une fois des images plein la tête !
Que de regards échangés, que de personnes rencontrées, que de moments partagés. Le Pérou ne peut pas laisser les voyageurs que nous sommes indifférents.Nous avons découvert tant de magnifiques villes et paysages. Nous avons vécu 18 jours de bonheur parmi des populations qui jusqu'à présent nous étaient inconnues.

L'histoire n'appartient pas qu'à "la vieille Europe", elle s'est aussi écrite dans cette partie du monde.
Pérou, soit patient ... car nous reviendrons !

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article