CHONGQING / DAZU / CHONGQING

Publié le par Neos

CHONGQING / DAZU / CHONGQING

Samedi 15 mai 1999

Aujourd'hui, nous partons visiter le site de Dazu pour découvrir les grottes bouddhiques abritant des sculptures rupestres. Elles forment une série exceptionnelle de sculptures religieuses datant principalement du VIIe au XIVe siècle. Elles ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999.
Elles sont réparties sur les flancs escarpés de cinq montagnes des environs de Dazu, mais nous n'en avons visité que 2. Le mont Bei Shan, une falaise de 300 m de long qui abrite plus de 10 000 sculptures, dont plus de la moitié représentent des sujets liés au bouddhisme tantrique. Et le mont Baoding Shan, situé au bord d'une gorge en forme de U, abrite deux groupes de sculptures, considérées comme l'apothéose de la sculpture rupestre chinoise, parmi lesquelles l'« Avalokitesvara aux 1 000 bras » (en réalité 1 007) qui est particulièrement remarquable.
La route nationale qui nous conduit à Dazu est en pleine réfection et dans ces cas là , les chinois ne s'embarrassent pas. La route est rectiligne désormais et si votre maison est sur le passage et bien ... ils l'écrasent ... simplement. !

Nous revenons en fin de journée à Chongquing. Nous sommes étonnés de voir dans les rues de multiples thermomètres comme autant d'enseignes de magasin. Feng nous explique que dans cette ville industrielle logée dans une cuvette au bord du Yangzi, les ouvriers peuvent arreter de travailler si la température dépasse 38 degrés. Bel effort social de la part des dirigeants locaux. Seulement, les thermomètres sont bloqués à 37,8 degrés, nous dira-t-il en fin d'explication !
La soirée est extraordinaire. En effet, sur la grande place en contrebas de notre hôtel, un grand bal populaire se met en place. Et bine nous en serons !

Et nous nous melons à cette foule dansante et partageons de grands éclats de rire avec les jeunes et moins jeunes, peu habitués à voir des touristes se mêler aux coutumes locales. Le chinoises sont plus entreprenantes que les chinois et n'hésitent pas à nous inviter à danser ! C'est aussi une occasion pour tout le monde de parfaire son anglais. Assez tard dans la nuit, nous rentrons fourbus à notre hôtel.

Publié dans Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article