MANDALAY / MONT POPA / BAGAN

Publié le par Neos

MANDALAY / MONT POPA / BAGAN

Lundi 14 avril 1997

Encore un départ matinal. Nous allons à Bagan en passant par le mont Popa. Dès l'aube, nous apercevons les longues processions de moines quémandant leur nourriture pour la journée. C'est un moment important pour eux, mais aussi pour les généreux donateurs, qui parfois se privent pour les alimenter. La ferveur cultuelle est vraiment palpable dans ce pays.
Notre route traverse les rizières en eau et observons des scènes cette vie rurale totalement manuelle, aucune mécanisation à l'horizon.

Nous stoppons notre véhicule dans un village traditionnel et échangeons quelques mots avec la population locale. Les habitants nous ouvrent leurs maisons et nous découvrons cette réalité birmane, bien loin de la notre.

C'est en début d'après midi, après avoir roulé sur des routes fatiguées (qui « plombent » la moyenne !) que nous découvrons l'Olympe birmane. Dominant la plaine du haut de ses 1 520 mètres, il serait un volcan éteint depuis 250 000 ans. Les cendres volcaniques favorisent la fertilité. Arbres, fleurs ... poussent à profusion.
Popa vient du sanscrit signifiant « fleurs ». Il est considéré comme la demeure des Nats (esprits) les plus puissants du pays et, à ce titre, il est le centre le plus important du culte qui leur est rendu. Pour se rendre à son sommet, il nous faut gravir 800 marches. Notre temps : 20 minutes ! Nous faisons l'ascension en charmante compagnie ; des jeunes filles se joignent à nous, intriguées de nos visages mal rasés et de nos vêtements.

Nous arrivons à la nuit tombée à notre hôtel, les cotes "un peu en long". Un repos bien mérité est le bienvenue.

Publié dans Birmanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article