MANDALAY

Publié le par Neos

MANDALAY

Dimanche 13 avril 1997

Départ matinal pour le site d'Amarapura, la cité de l'immortalité. Nous nous arrêtons au grè des ateliers artisanaux se trouvant dans cette ville. Ici, on taille et on poli le marbre blanc, Là-bas on travaille le bronze soit en sculpture, soit en moulage.
Nous approchons ensuite du plus grand et du plus actif monastère de la Birmanie. Construit en bois au milieu du 19ème siècle, il est en cours de restauration. C'est l'heure du déjeuner quand nous pénétrons à l'intérieur et les bonzes, novices ou pas, sont attablés devant des mets simples mais aux parfums enchanteurs !

Nous continuons notre exploration par une promenade sur le pont de U Bein. Ce long pont branlant en teck franchit le lac Taugthaman. U Bein, « maire » de l'ancienne capitale récupéra des matériaux du palais abandonné d'Ava, pour construire cette passerelle de 1,2 km qui résiste depuis 2 siècles aux épreuves du temps et reste le plus long pont en teck du monde.

Sagaing nous attend après le déjeuner. Cet important centre religieux est aussi une ville réputée pour ses ateliers de soieries et de tissus. Nous visitons l'un d'eux où de jeunes filles tissent avec des métiers « Jacquard ». Les jeunes filles portent souvent sur le visage un curieux maquillage ; elles portent de l'écorce de thanakha broyée avec un peu d'eau, afin de se protéger contre le soleil. Nous avons bien entendu essayé !
Nous avons fait le trajet en camion-taxi jusqu'en haut de la colline de Sagaing où s'élèvent de nombreux zédis et monastères. Et sur le trajet, nous avons fait connaissance d'une coutume locale : la fête de l'eau, qui marque le nouvel an birman. La population jette de l'eau pour souhaiter une bonne et heureuse année. Pour nous, la nouvelle année fut bien arrosée !

En haut de la colline, nous visitons le Paya Ngadatkyi datant de 1657. Un Bouddha assis s'y repose. Nous découvrons un pagode en bois de teck, elle faisait partie du palais royal. On y trouve de magnifiques sculptures en cours de restauration.

Retour à Mandalay pour un dîner dans un restaurant local, le couvre feu étant levé avant de rejoindre notre hôtel.

Publié dans Birmanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article